LA TOPAZE - Goélette 1823

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LA TOPAZE - Goélette 1823

Message par Bruno ORSEL le Jeu 28 Juin 2012 - 22:23

Bonjour,

Sur le précédent forum je vous avais présenté la goélette La Topaze. Je renouvelle ici cette présentation.
La Topaze fut construite à Cherbourg en 1823.
Ce modèle que j’ai réalisé est la concrétisation d’une étude historique que j’ai entreprise dans les archives de la marine il y a déjà plusieurs années. Comme je vous le disais dans mon message de présentation, désireux d’aller toujours plus en avant dans ma passion pour le modélisme, je me suis orienté vers la recherche historique.
C’est avec ce projet de La Topaze que je me suis lancé dans l’aventure, mais à l’époque, n’ayant aucune connaissance dans le domaine de la recherche, j’ai choisi ce type de goélette car Jean Boudriot avait publié sa monographie sur La Jacinthe et je me disais qu’au cas où je me perdrais dans les méandres des cartons poussiéreux, j’aurais toujours un élément sur lequel me raccrocher.

Le modèle de La Topaze :



Un petit rappel historique : La Topaze, lancée en 1823 fait partie d’une série de 8 goélettes construites d’après le plan dit de l’Anémone de l’ingénieur Delamorinière. 6 furent construites en 1823 : à Cherbourg : La Topaze et L’Emeraude ; à Bayonne : La Rose et l’Anémone ; à Toulon : La Jacinthe et la Jonquille. En 1824 à Lorient : La Mutine et La Légère.
Ma stratégie pour les recherches historiques fut de rechercher tout ce qui pouvait exister dans les archives concernant ces goélettes. Puis, suivant les résultats que j’obtiendrais, j’avais décidé de choisir pour la construction de mon modèle, la goélette pour laquelle j’aurais rassemblé le plus de documents. Ce fut les archives de Cherbourg qui me livrèrent le plus de secrets avec La Topaze et L’Emeraude. En finalité, j’ai choisi La Topaze parce qu’en plus de tous les documents trouvés à Cherbourg, le musée de la Marine de Paris possède un très beau modèle de la charpente de La Topaze que j’ai pu avoir entre les mains pour l’analyser.

Modèle de la Topaze au Musée de la Marine :



Mon intention n’est pas ici de vous livrer l’ensemble des documents que j’ai pu collecter, cela pourrait être fastidieux pour les personnes peu passionnées par l’histoire. J’évoquerais toutefois 2 documents essentiels.

- Le procès verbal de la visite des installations de la goélette La Topaze : A la fin de la construction d’un bâtiment, une commission se réunissait à bord de chaque bâtiment pour une inspection de contrôle et dressait un procès verbal de cette visite. En langage moderne, cela se nomme une réception des travaux. Le document qui découlait de cette inspection décrivait rigoureusement et dans le moindre détail toutes les installations du bord. C’est à partir de ce document que j’ai pu reconstituer en grande partie tous les détails que vous pouvez voir sur le modèle que je vous présente.

- Le devis d’armement : Ce document, outre la liste de tous les objets qui constituent l’armement d’un navire, consacre un chapitre à la mâture. Cette partie renseigne de manière très précise sur la composition de la mâture et indique pour chaque pièce, la longueur et le diamètre, des mâts, vergues et autres espars. Ce document se complète pour moi par le Manuel du gréement de Costé de 1826. Document essentiel qui m’a permis de dessiner tout le gréement de la Topaze.
Cette étude que j’ai menée très en profondeur a permis aussi de mettre au jour plusieurs différences avec la monographie de la Jacinthe de J. Boudriot.
Je m’arrêterai là avec les explications sur l’aspect de la recherche historique de ce projet, mais je serai ravi de répondre à toutes les questions sur ce sujet.

Le modèle est construit au 1/48è. Il est réalisé en ébène pour tout ce qui est noir, en buis pour les parties claires et en poirier pour les mats. Le doublage, en cuivre rouge, a été réalisé avec la technique de la photo-découpe et gravure chimique.
Je vous présente ici une série de photos de la coque et des emménagements du pont. Malheureusement j’ai peu de photos prises en cours de construction.

D’autres photos suivront dans les messages suivants.

Bruno Orsel
















Bruno ORSEL

Messages : 223
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 69
Localisation : IDF - Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TOPAZE - Goélette 1823

Message par Tolia le Jeu 28 Juin 2012 - 23:37

Salut Bruno,
Que de bons souvenirs.....et il y a matieres à discussions, entre le travail de l'ébene, le doublage cuivre, les voilures, et pourquoi pas la scie circulaire qui débite des courbes !!! nostalgie, nostalgie, c'était avant comme dit la pub ....
Bien amicalement Bruno ,et amicalement à tous
Tolia

Tolia

Messages : 31
Date d'inscription : 19/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TOPAZE - Goélette 1823

Message par Bruno ORSEL le Ven 29 Juin 2012 - 0:33


Effectivement, période de belle collaboration, où la communication, les échanges étaient d'une grandes richesses ce qui nous a permis de progresser dans la maîtrise de notre passion.

Bien amicalement

Bruno

Bruno ORSEL

Messages : 223
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 69
Localisation : IDF - Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TOPAZE - Goélette 1823

Message par Alain Degny le Ven 29 Juin 2012 - 19:46

Si je me réfère aux essences employées, la chaloupe serait donc constituée d'un double bordé, extérieur en ébène et intérieur en buis?

Pour ce qui est de progresser, à moins d'organiser une course à handicap, il va nous falloir beaucoup de temps pour vous rattraper.

_________________
Aimez-moi, honorez-moi, parce que je le vaux bien. (St Ignace de Loréal)

Alain Degny
Admin

Messages : 13048
Date d'inscription : 14/06/2012
Age : 70
Localisation : Parisien exilé dans l'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TOPAZE - Goélette 1823

Message par Bruno ORSEL le Ven 29 Juin 2012 - 20:55

Le canot construit à clins a été réalisé en buis. Pour l'intérieur j'ai laissé le bois naturel, mais par contre j'ai teinté en noir l'extérieur.

En revanche si tu regardes bien le pavois dans la partie centrale de la goélette qui est claire sur sa face intérieure et noir sur l'extérieur, là j'ai fait un placage buis/ébène. Je ne me souviens plus de l'épaisseur mais chaque essence doit avoir quelques 10è de mm d'épaisseur. Teinter le buis en noir aurait montré une différence avec l'ensemble en ébène de la coque.

Je pense qu'il n'y a pas entre nous d'esprit de compétition, au contraire nous sommes tous là pour parler de notre passion et faire part de notre expérience au travers de nos échanges dans un esprit constructif et de partage.
C'est comme cela que l'on apprend.
Bruno

Bruno ORSEL

Messages : 223
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 69
Localisation : IDF - Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TOPAZE - Goélette 1823

Message par thomas15 le Dim 8 Juil 2012 - 15:17

Magnifique !!

thomas15

Messages : 57
Date d'inscription : 08/07/2012
Age : 60
Localisation : la terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TOPAZE - Goélette 1823

Message par Bruno ORSEL le Dim 15 Juil 2012 - 23:58

Voici une autre petite série de photos des emménagements du pont des gaillards de La Topaze.
Tous ces détails ont été extraits de l'analyse des documents historiques retrouvés dans différents centres d'archives de la marine.

Partie de l’avant, vue sur l’accès au poste des maîtres.




Canot à clins de 4,50m - les mats de rechange – les avirons.


Pompes et râtelier de manœuvres de pieds de mat.


Caronade de 12 – on voit aussi la filière de garde-corps.


Banc de quart.


Capot de descente - clair-voie – habitacle – ancres de 50kg.


Hublot de pont (verre lenticulaire)


Coffres arrière et barre franche.


Doublage cuivre.


Et pour clore ce petit un reportage sur la Topaze, je vous montrerai dans un message suivant des photos du gréement.

Bruno



Dernière édition par Bruno ORSEL le Lun 16 Juil 2012 - 8:04, édité 1 fois

Bruno ORSEL

Messages : 223
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 69
Localisation : IDF - Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TOPAZE - Goélette 1823

Message par Alain Degny le Lun 16 Juil 2012 - 0:22

Deux questions:

- Le demi mantelet étant rabattu, on ne la voit pas, mais je suppose que l'affût de caronade est maintenu contre le massif intérieur (photo 5) par une longue tige de métal qui traverse la muraille?

- A quoi servent les petits sabords avec une penture en fer à cheval? Pas de dalots d'évacuation, il sont percés trop haut et la base du pavois est largement ajourée. Sur un modèle plus ancien, j'aurais pensé à un passage de rames, mais en 1823...?

_________________
Aimez-moi, honorez-moi, parce que je le vaux bien. (St Ignace de Loréal)

Alain Degny
Admin

Messages : 13048
Date d'inscription : 14/06/2012
Age : 70
Localisation : Parisien exilé dans l'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TOPAZE - Goélette 1823

Message par phoscar le Lun 16 Juil 2012 - 9:13

Bonjour,

MAGNIFIQUE !


phoscar

Messages : 25
Date d'inscription : 30/06/2012
Age : 59
Localisation : Nord Vienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TOPAZE - Goélette 1823

Message par Bruno ORSEL le Lun 16 Juil 2012 - 9:41

- Les petits sabords sont des sabords de nage. En effet La Topaze était armée de 10 avirons dit de galère + 1 de rechange. Ils constituent la drôme et sont visible sur la 3è photos amarrés sous le canot et à côte du mât de hune e rechange.

- Il n'y a effectivement pas de dalot au sens où on l'entend, mais une longue ouverture située entre la lisse de plat bord et la première virure du pavois. Voir photo ci-dessous, modèle du musée de la marine.



- Pour ce qui de la caronade, le châssis de l'affût est bien maintenu par une tige de fer qui traverse la muraille et non visible sur le modèle car masqué par le demi mantelet. Voir photo extraite de la monographie de la Jacinthe.



- Je précise que la brague est conforme à la nouvelle disposition, c'est à dire ammarrée sur 2 chevilles à boucle de part et d'autre du sabord, par opposition à l'installation dite à "brague fixe ou à l'anglaise" où celle-ci forme une boucle qui traverse la muraille. (voir dessin de J. Boudriot)





Bruno


Bruno ORSEL

Messages : 223
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 69
Localisation : IDF - Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TOPAZE - Goélette 1823

Message par Albatros le Lun 16 Juil 2012 - 16:48

Bonjour.
C' est vraiment superbe.
Je suis habitué à ce que Bruno nous présente, tant en construction et tour de main qu' en authenticité,
mais à chaque fois je reste béa devant ce qui m' est présenté ; notamment cette topaze. Tout y est,
sans faute et dans le plus petit détail possible.
C' est pour moi le but que j' aimerais atteindre à titre personnel.
J' en suis très très loin. D' autant plus que j' ai eu maintes fois l' occasion à travers les compte-rendus
des recherches qu' a effectuées Bruno (Bateau Cannonnier, Chaloupe Cannonnière de la Flotille de
Boulogne etc...) sur un projet qui à l' origine nous était commun que.......
........ je n' ai aucune, mais je dis bien aucune compétence pour chiner, fureter et trouver le "qui et quoi" de
quelque chose dans les archives pour l' appliquer à un sujet ou une construction.
Je crois pouvoir dire que Bruno a ce "don" et je pense que ca n' est donné pleinement qu' à quelques
personnes.
Encore Bravo pour cette présentation et je me permets à titre personnel d' adresser à Bruno un Grand Merci
pour tout ce qu' il a pu et su m' apporter dans ce domaine du modélisme depuis plusieurs années.


Albatros

Messages : 682
Date d'inscription : 16/06/2012
Localisation : Vendée

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TOPAZE - Goélette 1823

Message par Alain Degny le Lun 16 Juil 2012 - 19:00

Je n'avais pas vu les avirons. Pourtant leur taille ne permet pas de les confondre avec ceux de la chaloupe.

Pour le gréement de la caronade, j'avais exclu celui à l'anglaise, car le demi mantelet tombe verticalement. Donc pas de taquet en débord.

Encore une question. Le collier qui maintient la corne du gui est un cordage autour duquel un second est fourré? Il ne me semble pas voir de pommes de racage, comme sur la Jacinthe.

_________________
Aimez-moi, honorez-moi, parce que je le vaux bien. (St Ignace de Loréal)

Alain Degny
Admin

Messages : 13048
Date d'inscription : 14/06/2012
Age : 70
Localisation : Parisien exilé dans l'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TOPAZE - Goélette 1823

Message par Bruno ORSEL le Mar 17 Juil 2012 - 15:39


Pour répondre à Luc, je lui dirai qu'il est bien trop élogieux, mais que seule la passion et le désir d'aller toujours plus en avant dans la recherche de la qualité vous conduit à progresser en sachant que le but n'est jamais atteint.

Concernant les boules de racage, elles sont bien présentes, mais le manque de définition de la photo sur de si petits détails, prête à confusion. De plus, je reconnais qu'elle sont peut-être un peu plate ce qui n'arrange rien.

Bruno


Bruno ORSEL

Messages : 223
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 69
Localisation : IDF - Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TOPAZE - Goélette 1823

Message par Marco la frite le Mer 5 Sep 2012 - 19:34

Bruno
J'avais sauté ton sujet
je le prends avec quelque retard mais je n'en suis que plus admiratif
Marco

Marco la frite

Messages : 3130
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 69
Localisation : Mollans sur Ouvèze

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TOPAZE - Goélette 1823

Message par charbonnier le Mer 27 Fév 2013 - 12:03

bonjour, je desire construire la jacinthe et j'aimerai savoir si vous avez publier des articles sur la topaze dans mrb.. merci .....et quels numéros. charbonnier....

charbonnier

Messages : 5
Date d'inscription : 24/02/2013
Age : 67
Localisation : pas de calais

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TOPAZE - Goélette 1823

Message par JPB46 le Mer 27 Fév 2013 - 18:06

Pour éviter des recherches à Bruno Laughing Laughing Laughing
les M.R.B. n°450 à 454.
mais des M.R.B traitent aussi de la JACINTHE, dans mes souvenirs.

JPB46

Messages : 135
Date d'inscription : 25/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TOPAZE - Goélette 1823

Message par Bruno ORSEL le Mer 27 Fév 2013 - 18:33

Et bien voilà qui est merveilleux, je n'ai pas besoin de ressortir mon dossier. Merci à JPB de m'avoir évité ce petit travail.
Il y a eu effectivement un article sur le Jacinthe écrit par Gérard Piouffre vers les années 1989/1990, de mémoire.

Je vous souhaite tout le succès pour la construction de ce joli modèle et surtout n'hésitez pas a me poser toutes les questions si nécessaire.

Bruno



Bruno ORSEL

Messages : 223
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 69
Localisation : IDF - Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TOPAZE - Goélette 1823

Message par flyfred le Mer 27 Fév 2013 - 19:25

Magnifique (a dire avec la langue qui tombe)

flyfred

Messages : 1057
Date d'inscription : 19/11/2012
Age : 44
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TOPAZE - Goélette 1823

Message par JPB46 le Mer 27 Fév 2013 - 19:52

Merveilleux.....les lecteurs "qui aident" les auteurs !!!!
les MRB sur la Jacinthe sont les n°318 à 320 (G.Piouffre/H.Bourguigon)

JPB46

Messages : 135
Date d'inscription : 25/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TOPAZE - Goélette 1823

Message par Bruno49 le Sam 2 Mar 2013 - 20:42

Bonjour;
Je tombe sur votre sujet cette superbe goélette. Un grand bravo pour votre travail aussi bien en recherche qu'en construction. J'ai réalisé la Jacinthe il y a quelques années, mais votre travail est autrement abouti, finitions, qualité, j'ai encore beaucoup de travail sur la planche.
Cordialement
Bruno

Bruno49

Messages : 50
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 64
Localisation : Landemont Maine et Loire - France

http://marinelandemontaise.eklablog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TOPAZE - Goélette 1823

Message par Bruno ORSEL le Dim 3 Mar 2013 - 22:39

J'ai eu effectivement beaucoup de plaisir à construire ce modèle. Ce fut aussi pour moi l'occasion de la découverte du monde des archives et mon apprentissage de la recherche historique qui ne m'a jamais quitté depuis et qui est devenue une véritable passion.

Je vous livre ici un plan retrouvé au SHD de Cherbourg et qui représente une section au maître couples des goélettes du type Jacinthe et qui n'a pas été publié dans la monographie. Il est intéressant de noter l'épaisseur progressive des virures de bordage qui permet ainsi d'absorber la surépaisseur traditionnelle des préceintes. Disposition plus gracieuses et devenues courantes au début 19e siècle.




Bruno ORSEL

Messages : 223
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 69
Localisation : IDF - Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TOPAZE - Goélette 1823

Message par Bruno49 le Dim 3 Mar 2013 - 22:42

Merci Bruno.
Un aspect très intéressant du bordage.
Cordielemant

Bruno49

Messages : 50
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 64
Localisation : Landemont Maine et Loire - France

http://marinelandemontaise.eklablog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TOPAZE - Goélette 1823

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:26


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum