La " Marie Jeanne " Thonier de chez AL au 50°

Page 4 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La " Marie Jeanne " Thonier de chez AL au 50°

Message par daniel54 le Mar 13 Jan 2015 - 11:34

c'est trés sympa CORNIC, sa me remonte le moral ! Merci

daniel54

Messages : 2522
Date d'inscription : 19/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La " Marie Jeanne " Thonier de chez AL au 50°

Message par daniel54 le Mar 13 Jan 2015 - 20:48

bon, je comprends pourquoi beaucoup arrêtent leur maquette à ce stade car celà devient trés difficile - pour les rides et les haubans c'est pas évident mais pour les cordages alors là c'est l'impasse et la doc de chez AL est trés aléatoire ... que des n° qui renvoient à des n° sans noms !!!










pour le haut ça va à peu prêt mais en bas je ne vois pas où frapper (c'est ce qu'on dit) les différents cordages.
avatar
daniel54

Messages : 2522
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 72
Localisation : Vandoeuvre les Nancy

Revenir en haut Aller en bas

Re: La " Marie Jeanne " Thonier de chez AL au 50°

Message par albertus le Mar 13 Jan 2015 - 21:01

demande avec photos et détails texte, on va réépondre
avatar
albertus

Messages : 1862
Date d'inscription : 18/06/2012
Age : 71
Localisation : Soiron - Belgique

http://navi.modelisme.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La " Marie Jeanne " Thonier de chez AL au 50°

Message par André MIOSSEC le Mar 13 Jan 2015 - 21:02

Ah non,  Very Happy  on dit tourner sur un taquet, sur un apotureau, sur ...
 
Frapper, c'est fixer, attacher.    sunny
avatar
André MIOSSEC

Messages : 1306
Date d'inscription : 20/11/2013
Age : 77
Localisation : Plougastel

Revenir en haut Aller en bas

Re: La " Marie Jeanne " Thonier de chez AL au 50°

Message par daniel54 le Mer 14 Jan 2015 - 8:26

alors ai-je bien frapper la drisse de la varangue d'artimont, la drisse de la vergue du même mât, au bon endroit ! comment fixe-t-on l'écoute inférieur de la petite voile de l'artimont ?
Qu'elle est la fonction de la balancine de la bôme du grand mât ?

- photos ci-dessous vous permettant les corrections .... ne vous en privez pas !!! merci d'avance,
coté babord :





coté tribord,


avatar
daniel54

Messages : 2522
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 72
Localisation : Vandoeuvre les Nancy

Revenir en haut Aller en bas

Re: La " Marie Jeanne " Thonier de chez AL au 50°

Message par CRI-CRI le Mer 14 Jan 2015 - 8:50

Les ourlets en bordure des voiles sont-ils de la bonne largeur ?  scratch

CRI-CRI

Messages : 2420
Date d'inscription : 27/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La " Marie Jeanne " Thonier de chez AL au 50°

Message par a.piot le Mer 14 Jan 2015 - 8:53

oui , ils paraissent tres larges !
Smile
avatar
a.piot

Messages : 1825
Date d'inscription : 26/08/2012
Age : 71
Localisation : chatillon sur indre /oleron

https://sites.google.com/site/voiliersanciens/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: La " Marie Jeanne " Thonier de chez AL au 50°

Message par michael Gloaguen le Mer 14 Jan 2015 - 9:05

Déja ,on tourne une manoeuvre : on ne frappe pas .
Ensuite ton mat d'artimon s'appelle un mat de tape cul ou tape cul.La voile de dessous une voile de tape cul et celle au dessus un hunier de tape cul.
Je vois sur la derniére photo la drisse de pavillon tourné sur le gui de tape cul .Pas bon :comment qui fait le matelot pour envoyer les couleurs?
Ensuite il semble qu'il y ait un probléme avec les poulies doubles car je vois deux fils au bout de ta pince a droite.
je te fais une photo du bazar et je reviens

_________________
le courage ce n'est pas d'aller en mer.     c'est d'y retourner....





avatar
michael Gloaguen
Modérateur

Messages : 4260
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 50
Localisation : Penmarc'h,Pays bigouden

http://ar-laeres.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La " Marie Jeanne " Thonier de chez AL au 50°

Message par Alain Fosse le Mer 14 Jan 2015 - 9:17

michael Gloaguen a écrit:Déja ,on tourne une manoeuvre : on ne frappe pas .

Hé si Michael ! Et ce n'est pas nouveau !
Déjà, en 1173, Dans son Dictionnaire Universel des Connaissances Humaines, (tome 20) Fortuné Barthelemy de Felice expliquait ce terme :



Et l'on trouve la même chose dans le Saverien ou tout autre dictionnaire. Vous n'utilisez sans doute pas ce terme à la Pêche, mais les voileux s'en servent toujours.

Pour l'artimon, placé comme il est, bien sûr, je te rejoins.

Very Happy


Dernière édition par Alain Fosse le Mer 14 Jan 2015 - 9:19, édité 1 fois (Raison : Mais pourquoi, à chaque fois que l'on réédite un texte y a-t-il du blanc qui vient s'intercaler entre la citation et le texte ?)
avatar
Alain Fosse

Messages : 1864
Date d'inscription : 27/06/2012
Localisation : Région parisienne

http://www.alainfosse.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La " Marie Jeanne " Thonier de chez AL au 50°

Message par michael Gloaguen le Mer 14 Jan 2015 - 9:44

tu frappes une manoeuvre sur un taquet ?
Bon faudra que je dise ça aux copains Razz
Pour nous frapper ça bouge plus c'est pour durer .une manoeuvre doit être manoeuvrée donc on la tourne pour pouvoir larguer le plus vite possible.
Mais je ne mourrais pas idiot ce soir cheers

_________________
le courage ce n'est pas d'aller en mer.     c'est d'y retourner....





avatar
michael Gloaguen
Modérateur

Messages : 4260
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 50
Localisation : Penmarc'h,Pays bigouden

http://ar-laeres.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La " Marie Jeanne " Thonier de chez AL au 50°

Message par André MIOSSEC le Mer 14 Jan 2015 - 10:40

Very Happy

    Plan du gréement d'artimon (sans T) La drisse de vergue de grand'voile de tape-cul est juste un principe sur ce crobard. Elle comporte normalement un circuit plus riche en poulies de retour au mât avant de descendre au pied de mât, et sur certains canots, elle peut être montée à l'anglaise, les deux extrémités de la drisse étant hissantes.

   Comme j'ai dit plus haut: Frapper c'est fixer




Dernière édition par André MIOSSEC le Mer 14 Jan 2015 - 10:51, édité 2 fois
avatar
André MIOSSEC

Messages : 1306
Date d'inscription : 20/11/2013
Age : 77
Localisation : Plougastel

Revenir en haut Aller en bas

Re: La " Marie Jeanne " Thonier de chez AL au 50°

Message par Alain Fosse le Mer 14 Jan 2015 - 10:46

michael Gloaguen a écrit:tu frappes une manoeuvre sur un taquet ?

Jamais, au grand jamais, j'ai effectivement parlé trop vite. Comme quoi il faut toujours touner son clavier sept fois dans sa bouche avant de frapper dessus.

lol!
avatar
Alain Fosse

Messages : 1864
Date d'inscription : 27/06/2012
Localisation : Région parisienne

http://www.alainfosse.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La " Marie Jeanne " Thonier de chez AL au 50°

Message par albertus le Mer 14 Jan 2015 - 11:50

Bon ben les ourlets devraient avoir la même largeur que les deux piqures parallèles qui simulent l'assemblage des lés

La balancine sert à soutenir la bôme et à en régler la hauteur. 
C'est le contraire du hale-bas
C'est pas la voile qui soutien la bôme. Quand il n'y a pas beaucoup de vent, on soulève légèrement la bôme avec la balancine pour que la voile se creuse. Sinon, la balancine n'est pas tendue
Comme la balancine risque fort d'user la toile qui frotte dessus, on la garni par endroit d'un fourrage fait d'un morceau de toile ou de vieux cordages effilochés
Si on "prend du ris", on tend la balancine pour pas que la bôme descende
avatar
albertus

Messages : 1862
Date d'inscription : 18/06/2012
Age : 71
Localisation : Soiron - Belgique

http://navi.modelisme.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La " Marie Jeanne " Thonier de chez AL au 50°

Message par daniel54 le Mer 14 Jan 2015 - 16:03

ah tiens cri-cri j'avais pas du tout pensé à çà ! et alors quel doit être la largeur que je demande à la couturière d'avoir l'amabilité de rectifier !!
avatar
daniel54

Messages : 2522
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 72
Localisation : Vandoeuvre les Nancy

Revenir en haut Aller en bas

Re: La " Marie Jeanne " Thonier de chez AL au 50°

Message par daniel54 le Mer 14 Jan 2015 - 16:37

ah les amis
c'est un vrai cours de manoeuvres de voiles ... je me régale et je commence à comprendre comment ça marche, super ton dessin ANDRE avec la couleur verte c'est clair !
Je prends bonne note de tout, je fais ce montage à blanc pour me faire la main et je recommancerai d'abord en tenant compte de la largeur des ourlets ...et de vos bons conseils,
c'est en marinant qu'ont devient marin !!! lol
avatar
daniel54

Messages : 2522
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 72
Localisation : Vandoeuvre les Nancy

Revenir en haut Aller en bas

Re: La " Marie Jeanne " Thonier de chez AL au 50°

Message par André MIOSSEC le Mer 14 Jan 2015 - 17:25

Very Happy

   La drisse de bâton de flèche que je t'ai indiquée "pied de mât" peut s'intervertir avec la drisse de corne que j'ai marquée "au pavois," et vice-versa. Tu dois comprendre que, en cas de coup dur, il faut de la place pour intervenir rapidement en sécurité, donc que les manoeuvres soient suffisamment écartées au pont pour que chacun agisse avec facilité.   sunny
avatar
André MIOSSEC

Messages : 1306
Date d'inscription : 20/11/2013
Age : 77
Localisation : Plougastel

Revenir en haut Aller en bas

Re: La " Marie Jeanne " Thonier de chez AL au 50°

Message par CRI-CRI le Mer 14 Jan 2015 - 18:26

doulos54 a écrit:ah tiens cri-cri j'avais pas du tout pensé à çà ! Et alors quelle doit être la largeur que je demande à la couturière d'avoir l'amabilité de rectifier !!
Je poste sous le contrôle des experts du forum, mais je verrais une double couture entre les lés (en vert sur le schéma) - il me semble aussi quand je regarde tes photos que tes lés sont trop larges - et un ourlet à peu près deux fois plus large que la piqûre d'assemblage des lés, et faisant tout le tour de la voile (en rouge sur le schéma), mais je ne connais pas sa dimension en valeur absolue, et je simule donc un peu au pif (attendre par conséquent l'avis autorisé de meilleurs spécialistes de la question)

Apparemment, la photo a été prise au stade préliminaire du faux-filage à la main, avant la piqûre à la machine, et la gentille couturière ne devrait pas trop souffrir de la correction  Very Happy :

CRI-CRI

Messages : 2420
Date d'inscription : 27/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La " Marie Jeanne " Thonier de chez AL au 50°

Message par daniel54 le Mer 14 Jan 2015 - 19:11

voilà la photo André ...

avatar
daniel54

Messages : 2522
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 72
Localisation : Vandoeuvre les Nancy

Revenir en haut Aller en bas

Re: La " Marie Jeanne " Thonier de chez AL au 50°

Message par daniel54 le Mer 14 Jan 2015 - 19:20

Merci CRI-CRI c'est génial l'informatique ... belle explication ! il faut dire qu'avec ce montage à blanc j'ai sorti de la boite les voiles telle quelle ...
@ Albertus :au sujet de la balancine du grand mât tu me dis qu'elle risque de toucher la voile ... mais ou ? je ne vois pas de point de contact. Par contre oui pour la balancine du gui de tape cul !
avatar
daniel54

Messages : 2522
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 72
Localisation : Vandoeuvre les Nancy

Revenir en haut Aller en bas

Re: La " Marie Jeanne " Thonier de chez AL au 50°

Message par albertus le Mer 14 Jan 2015 - 20:54

C'est quoi au juste une balancine ?
C'est une manœuvre (c'est à dire une "corde") frappée (c'est à dire "attachée à demeure") au bout de la bôme, et remontant en oblique jusqu'à une poulie frappée sur le haut du mât où elle fait retour pour descendre s'amarrer (c'est à dire "s'attacher provisoirement") au ratelier de pied du mât.
 On tend cette "corde" (cette balancine) plus ou moins pour que la bôme reste horizontale, même si on réduit la surface de toile en prenant des ris (c'est à dire en repliant le bas de la voile ou en l'enroulant autour de la bôme si celle ci est "à rouleau") et en l'attachant ainsi raccourcie sur la bôme au moyen des garcettes de ris (ces petites "ficelles" qui pendent en ligne sur les voiles). 
Comme la balancine va du mât à l'extrémité de la bôme, elle colle à la voile (que ce soit la grand voile ou la voile de tape-cul)
Donc la voile va venir battre contre la balancine et va s'user sur le cordage.
C'est pourquoi le cordage est fourré (c'est à dire "emballé" avec un bout de toile ou de cordage pour atténuer l'effet de frottement)

Ci dessous, la flèche rouge montre la balancine qui maintien la bôme en frôlant la toile de la grand voile
ELle est fourrée près de l'écoute, vers le milieu, et dans  le haut où elle frotte l'écoute du flèche ( Le flèche c'est la voie triangulaire montée en haut du mât)
avatar
albertus

Messages : 1862
Date d'inscription : 18/06/2012
Age : 71
Localisation : Soiron - Belgique

http://navi.modelisme.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La " Marie Jeanne " Thonier de chez AL au 50°

Message par albertus le Mer 14 Jan 2015 - 21:11

Maintenant pour revenir aux ourlets :
La voile d'un bateau est réalisée en assemblant entre eux plusieurs laizes (une laize - ou un lé - c'est une bande de tissus)
Généralement, en Bretagne, chaque laize mesure entre 53 en 57 cm de large (donc on peut facilement calculer la largeur à leur donner en fonction de l'échelle du bateau) Les laizeq sont assemblées par une double couture, c'est à dire que chaque bande est repliée sur elle même et piquée. 



Sachant qu'en réalité la largeur entre deux piqures est de +/- 5 cm, sur un modèle au 1/20e les piqures seront espacées de 2,5mm
Les laizes faisant +/- 55 cm feront au 1/20e  disons 3 cm maximum
Les ourlets feront 3 ou 4mm, le cordage utilisé pour faire la ralingue fera +/- 2mm de diamètre
avatar
albertus

Messages : 1862
Date d'inscription : 18/06/2012
Age : 71
Localisation : Soiron - Belgique

http://navi.modelisme.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La " Marie Jeanne " Thonier de chez AL au 50°

Message par daniel54 le Mer 14 Jan 2015 - 21:33

ah, d'accord Albertus, dans mon esprit je parlais de la balancine de la BOME du Grand mât, (celle qui longe en fait le mât de tape cul, c'est ppur cela que je ne voyais pas ou çà pouvait toucher la voile ...) alors que tu me parles de la balancine du Grand mât, avec la photo je comprends mieux, mais en ce qui concerne mon thonier X elle ne se présente pas de la même manière !
avatar
daniel54

Messages : 2522
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 72
Localisation : Vandoeuvre les Nancy

Revenir en haut Aller en bas

Re: La " Marie Jeanne " Thonier de chez AL au 50°

Message par CRI-CRI le Mer 14 Jan 2015 - 21:47

Donc, si j"ai bien compris, la double couture est elle-même une forme d'ourlet intermédiaire

Ôte-nous quand-même d'un doute, Albertus : sur le modèle réduit, en kit, qui plus est, peut-on se contenter de figurer les coutures intermédiaires, et omettre le pliage et n'utiliser qu'une seule pièce de tissu ?

Parce que deux lignes de coutures aussi rapprochées sur une quadruple épaisseur, ça ne me paraît guère faisable à l'échelle, compte tenu du fait que l'épaisseur du tissu ne peut pas suivre l'échelle, et que ça risque de créer un boudin disproportionné

Pourrait-on conseiller à notre ami une version simplifiée mais réaliste : l'ourlet classique de renfort du périmètre de la voile est seul à être piqué à la machine en concourant à la bonne tenue géométrique du bidule, par contre les assemblages des laizes sont seulement tracés à même le tissu, pour imiter les coutures, si toutefois c'est faisable proprement ?

Là encore, mes faibles connaissances en la matière ne font de cette idée qu'une suggestion : seuls les spécialistes pourront confirmer ou infirmer, et/ou compléter selon besoin

Merci d'avance pour Doulos54 dont j'apprécie le boulot (qu'il veuille bien m'excuser de ne pas voir pu encore repérer son prénom !)

Amitiés,

Christian

CRI-CRI

Messages : 2420
Date d'inscription : 27/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La " Marie Jeanne " Thonier de chez AL au 50°

Message par albertus le Mer 14 Jan 2015 - 22:45

Hello
Il est évident qu'on utilise une seule pièce de tissus.
Sur mes voiles au 1/15e, je dessine au crayon sur le tissus des séries de deux lignes parallèles espacées de 4mm et je demande à la couturière de piquer dessus
Je me suis fait un gabarit en carton, avec deux lignes tous les 4 cm, cela me permet de tracer le tissus des voiles facilement

Pour confectionner les voiles, je lessive le tissus bien chaud, puis je le teinte, puis je le repasse.
Avantage : le tissu a bien rétréci, il ne rétrécira plus une fois en place, et ayant rétréci il est plus serré et prend mieux le vent

Puis, au moyen d'un gabarit de carton reprenant la forme des voiles, je découpe le tissus, je plie les ourlets et je les colle avec de la colle pour tissus, je colle en place tous les renforts (dans les coins) je colle éventuellement des pièces de réparation, je trace mes lignes de crayon puis je demande à la couturière une couture sur chaque tracé et sur chaque ourlet ou contour de renforts

Avantage : j'ai pas besoin de trouver une couturière douée en voile, une qui pique droit suffit

Avantage du grand gabarit en carton reprenant la forme de la voile à réaliser : cela me permet de contrôler sur le bateau si la voile a la bonne dimension. Ainsi, même avec de petites différences dues à un défaut de construction, je peux adapter ce gabarit par rapport au plan des voiles.

le matériel nécessaire


le gabarit en carton et la découpe de la toile


Juste avant d'aller chez la couturière, à laquelle je fournis le fil de la couleur qu'il faut
avatar
albertus

Messages : 1862
Date d'inscription : 18/06/2012
Age : 71
Localisation : Soiron - Belgique

http://navi.modelisme.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La " Marie Jeanne " Thonier de chez AL au 50°

Message par daniel54 le Mer 14 Jan 2015 - 23:09

Merci, ALBERTUS ... je vais transmettre avec doigté tes bons commentaires à ma couturière préfèrée c'est à dire mon épouse !
avatar
daniel54

Messages : 2522
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 72
Localisation : Vandoeuvre les Nancy

Revenir en haut Aller en bas

Re: La " Marie Jeanne " Thonier de chez AL au 50°

Message par André MIOSSEC le Jeu 15 Jan 2015 - 0:47

Very Happy

   Premier ordre de tout patron de gréement aurique pendant que la voilure monte à poste:
        "Choque la balancine !"    

   Un patron ayant toujours son flèche roulé sur le même plat-bord attend que ce bord soit sous le vent pour envoyer son flèche et tourner son écoute d'amure de flèche. Automatiquement la balancine montée sur le bord opposé, pas d'usure, n'étant pas en recoupement avec cette écoute.sunny

   Le plus simple pour éviter cette usure dont parle Albertus, ne pas gréer de balancine. Pour mon compte je n'en ai jamais eu. Bien sûr, ce n'était pas un thonier, où elle était obligatoire.

   
avatar
André MIOSSEC

Messages : 1306
Date d'inscription : 20/11/2013
Age : 77
Localisation : Plougastel

Revenir en haut Aller en bas

Re: La " Marie Jeanne " Thonier de chez AL au 50°

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum