Le resistance, 1604 de Phineas Pett

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le resistance, 1604 de Phineas Pett

Message par Alain Degny le Lun 30 Mar 2015 - 0:23

Sur le coup, les deux couples pleins m'ont surpris, mais en regardant sur la Susan, j'ai vu qu'il y avait bien deux cloisons de gaillards.

Tout dépend de ce que tu veux faire, mais les couples n'étant pas collés, peut-être pourrais-tu en percer les portes. Chacun sait et en particulier Alfred de Musset, qu'une porte doit être ouverte ou fermée. Alors autant prévoir, quitte à ne pas faire.

Alain Degny
Admin

Messages : 13031
Date d'inscription : 14/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le resistance, 1604 de Phineas Pett

Message par Ric le Mar 31 Mar 2015 - 19:24

Merci de me le rappeler, avant de coller je vais faire les percements mais;
du coup avant de percer, je dois implanter les cloisons et même les différents canons ajoutés.

Henry Mainwaring était très pragmatique et lorsqu’il fut gracié en 1616 par le Roi jacques 1er, il rédigea un traité sur les pratiques des pirates.  Il contribua à fomenter une réforme des dispositions des cabines qui aboutit à supprimer les cabines et à utiliser les hamacs pour les simples marins. 
Les cabines réduites n’étaient que des trous à maladies. 
Sans cabines, l’’air circulait plus facilement et évitait le pourrissement.  
Lors des combats, moins de cloisons permettait de mieux contrôler les dommages de la coque.    
Il était aussi plus facile d’allouer les mêmes hommes à différents canons ou s’entre aider, leurs permettant de passer de l’un à l’autre plus rapidement, la cadence de tire s’en voyant améliorée.

En me basant sur ces données, je simplifie toutes les cabines en présupposant que le capitaine Mainwaring aurait fait démonter toutes les cabines superflues du navire marchand originel.

J'ai pour le moment comme cabines obligatoires, capitaine(sous le gaillard de poupe), chirurgien, cuisine(sous le gaillarde de proue), local à poudre (en cale).

Pour ce qui est des canons, j'ai fait quelques recherches et le choix se portera sur des Falconet, Falcons et Minions (du plus petit au plus grand) pour ce type de navire de vingt et quelques canons du début du 17eme.  Je dois encore approfondir le sujet.
Voici en plan ce que cela donne:

Ric

Messages : 129
Date d'inscription : 04/01/2015
Age : 43
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le resistance, 1604 de Phineas Pett

Message par Phil le Mar 31 Mar 2015 - 19:33

Intéressantes tes info sur l'optimisation des postes de combats.  Wink

Phil

Messages : 1186
Date d'inscription : 27/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le resistance, 1604 de Phineas Pett

Message par Alain Degny le Mar 31 Mar 2015 - 22:25

Il ne devait guère rester de cabines que pour les officiers et encore les moins gradés pouvaient ne disposer que de cadres. Le bouquin sur la Susan est d'ailleurs intéressant pour ses croquis de ces cabines en toile repliables.

En ce qui concerne les hamacs proposés par Mainwaring, s'agit-il de simples rectangles de toile comme les branles français ou déjà de hamacs à l'anglaise, plus confortables, avec leurs côtés remontants?

Le choix de l'artillerie est parfait.

Peut-être pourrais-tu prévoir des pièces plus petites pour les quatre canons encadrant l'écoutille centrale (plan de gauche). Tel que, leur chargement est acrobatique, puisqu'au recul, ils viennent buter contre le cadre du panneau et qu'il n'y a pas d'espace entre la muraille et la gueule.

Plus tard, sur des bâtiments autrement plus imposants, on considérera qu'il faut un espace minimum de 60 cm, pour que les servants puissent accomplir leur tâche aisément.

_________________
Aimez-moi, honorez-moi, parce que je le vaux bien. (St Ignace de Loréal)

Alain Degny
Admin

Messages : 13031
Date d'inscription : 14/06/2012
Age : 70
Localisation : Parisien exilé dans l'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le resistance, 1604 de Phineas Pett

Message par ofencer29350 le Mer 1 Avr 2015 - 7:59

c'est en effet un sujet très interessant qui donne envie d'en voir un peu plus!
et surtout je trouve que tu modelise très bien,ce que je suis incapable de faire!
bravo

_________________
de la rive je regarde un océan de plaisir,la ou le tumulte t'attire,ce mouvement planetaire sera ton tombereau!

ofencer29350
Modérateur

Messages : 1730
Date d'inscription : 05/03/2013
Age : 46
Localisation : quimperlé,pays de corsaires...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le resistance, 1604 de Phineas Pett

Message par Ric le Sam 4 Avr 2015 - 12:51

Bonjour,
Aucune précision n’est faite sur le type de hamac, je propose des hamacs à l’anglaise pour les « gradés » et des hamacs classiques de type Branle Francais pour les simples matelots par manque d’espèce car l’hamac à l’anglaise prend trop de place avec ses tringles.
Hamac à l’anglaise : Espèce de lit suspendu comme un hamac garni dans le fond d’un rectangle en forte toile fixée à quatre tringles réunis à angle droit. Appelé cadre ou hamac à l’anglaise. On y est parfaitement couché à l’horizontale et où il est facile de se retourner.
Hamac ordinaire : Branle francais, forte toile seulement tendue par les 2 extrémités qui serre le corps, formant un sac qui ne permet le mouvement aisé.  Son avantage est qu’il prend très peu de place rangé contre la paroi du navire.

De ce terme « Branle » viens le Branle-bas de combat qui consistait à défaire le hamac juste avant le combat pour l’accrocher contre la paroi intérieure du navire. Cette couche supplémentaire limitait la course des éclats de bois, bien plus dévastateurs que le boulet de canon de l’ennemi.

Alain, ta remarque sur les canons d'écoutille m'a fait reflechir et je te remercie pour la remarque.  Je vais placer des canons plus petits.  Je dirais même plus, je vais tout revoir car ces dernières soirées j'ai fait une grosse recherche sur tous les canons et je vais revoir le tout avec les bonnes longueurs correspondantes.
Je posterai le fruit de mes recherches rapidement pour avoir votre avis.

Phil et Ofencer: Merci pour votre appréciation Smile
Pour la modélisation, c'est comme le modelisme, il faut s'y mettre et puis petit à petit ça ne parait plus si insurmontable que ça.

Ric

Messages : 129
Date d'inscription : 04/01/2015
Age : 43
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le resistance, 1604 de Phineas Pett

Message par Ric le Sam 4 Avr 2015 - 20:20

Voici le fruit de mes recherches:

Le calibre de l’artillerie s’exprimait selon le poids du boulet, ainsi donc lorsque l’on se referait à un canon de 12, il s’agissait d’un canon dont le boulet pesait 12 livres.
Le poids des livres pour chaque force navale différait en poids, ce qui compliquait l’approvisionnement en boulet des canons pris à l’ennemi. Si l’on arrivait à prendre les canons de l’ennemie, les boulets n’étaient pas identiques pour un même calibre.

Armada Espagnole

Charles Quint (1519-1555) est le premier qui réduisit à un petit nombre les modèles de pièces et d'affut de son empire. On en était arrivé à avoir jusqu’à 160 types de canons différents.
   
Cañon de 36, poids 6500 livres, longueur 10 pieds 300cm
Medio cañon de 24, poids 5000 livres, longueur 10 pieds 300cm
Culevrina de 18, poids, 4300 livres, longueur 9 pieds 270cm
Tercio de cañon de 12, poids 3000 livres, longueur 8 pieds 240cm
Media culevrinade  8, poids 2200 livres, longueur 7 pieds 210cm
Tercia culevrina de 6, poids 1700 livres, longueur 7 pieds 210cm



 

Marine Royale Française

En France Henri II suivit la même voie par un édit de 1550 fixant à 6 le nombre de calibres.
LES 6 CALIBRE DE France :

Le grand canon: 33 livres, poids 5200 livres, longueur entre 270 et 185 cm;
La couleuvrine: 16 livres, poids 4200livres, longueur entre 270 et 300cm;
La couleuvrine bâtarde: 7,5 livres, poids 2500 livres, longueur 270cm;
La couleuvrine moyenne: 3 livres, poids 1200 livres, longueur 240cm;
Le faucon: 1,8 livres, poids 700 livres, longueur entre 190 et 200cm;
Le fauconneau: 1 livre, poids 410 livres, longueur 190cm;
([url=https://books.google.fr/books?id=S7DEVrzdwzQC&pg=PA231&lpg=PA231&dq=faucon+longueur+ma%C3%AEtresse&source=bl&ots=Qh0IerAfUx&sig=iKZZIKB7PlWOrqeih8fQYuFS5lc&hl=fr&sa=X&ei=QKgdVfO1Go2saem0gbgP&ved=0CDQQ6AEwAw#v=onepage&q=faucon longueur]Source[/url]: La Grande Maîtresse, nef de François Ier: recherches et documents d'archives Par Max Guérout, Bernard Liou, page 231)


Au milieu du 17eme siècle on ajoute le calibre 24 et 12 et les faucons tombent en désuétude.

Royal Navy

Les Anglais, au milieu du 17eme siècle, n'ont plus que 8 modèles de canons principaux : 42, 32, 18, 9, 6, 4, 3 et 1/2 livres. Cannon, Demi Cannon, Culverins, Demi Culverins, Sakers, Minions, Falcons and Falconnet. (Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Regular Cannon 42 livres, poids 7000 livres, longueur 360cm (12 feet) Portée max 1800y.
Demi-cannon 32 livres, poids 5600 livres, longueur 360cm (12 feet) Portée 1620y.
Culverines, Couleuvrines 18 livres, poids 4500 livres, longueur 330cm (11 feet) Portée 1810y.
Demi-couleuvrine 9 livres, poids 3400 livres, longueur 300cm (10 feet) Portée max 1750y.
DEBUT 17eme :
Saker Falcon 6 livres, Faucon sacré. Poids 1400 livres, Longueur 270cm (9 feet). Portée maximale 1600yards.
Minion ordinaire 3 livres, poids 800lv, longueur 210cm (7 feet) Portée 1300 yards
Falcon 3 livres, Faucon, Poids 800 livres. Longueur 180cm (6feet). Portée maximale 1300y.
Falconnet 1 livre, Fauconneau Poids 400 livres, longueur 150cm (5 feet). Portée 900y.

Les canons du résistance :

Henri Mainwaring s’en prenait systématiquement aux navires espagnols, sa base se trouvait en Marmara et il était aussi considéré comme pirate pour sa patrie et non pas Corsaire.
Il en découle que son approvisionnement en boulets devait venir de ses prises de guerre et il ne pouvait pas compter sur un approvisionnement dans un port Anglais.
J’opte donc pour placer majoritairement des canons Espagnoles.  De plus c’est lui-même qui a fait ajouter les sabords supplémentaires qui n’étaient pas à l’origine sur le navire Marchand Anglais de de Phineas Pett.
Je laisse les canons d’origine, Minion, Falcon (calibre 3 pour les 2 types) et Falconnet (cal 1) anglais.

Je rajoute quelques Falconete Espagnols sur le bordé et des canons espagnols de petit calibre aux sabords supplémentaires, qui restent encore à déterminer.
Je représenterai le tout sur un nouveau schémas en laissant plus de place pour le chargement des canons comme suggéré par Alain.

Ric

Messages : 129
Date d'inscription : 04/01/2015
Age : 43
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le resistance, 1604 de Phineas Pett

Message par Phil le Sam 4 Avr 2015 - 20:58

Merci pour ta synthèse qui donne une bonne vue d'ensemble.  Very Happy

Phil

Messages : 1186
Date d'inscription : 27/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le resistance, 1604 de Phineas Pett

Message par Alain Degny le Sam 4 Avr 2015 - 23:41

Au sujet des branles. Il existe une autre expression moins connue, "bas les branles". C'est l'ordre donné au matin pour décrocher les hamacs qui encombrent la batterie.

Cette réflexion sur l'approvisionnement en munitions des pirates est très intéressante. Il ne faut pas oublier que chaque pays a son propre système de poids, de mesure et de volume. A dénomination parfois identique, les calibres ne correspondent pas entre-eux. 

Le 24 lb anglais n'équivaut pas au 24 français et le 9 lb correspond au 8. D'où la nécessité de remplacer l'artillerie, quand on fait une prise. Mais ce qui est concevable pour une marine de guerre ne l'est pas pour un pirate, que son statut rend apatride et qui ne dispose donc pas de base logistique.

Être armé comme les navires de la nation, cible habituelle, est donc la solution alternative ad hoc. Tous les navires marchands étant armés, il suffit de leur piquer boulets, valets et gargousses pour reconstituer son stock de munitions. C'est bien vu.

_________________
Aimez-moi, honorez-moi, parce que je le vaux bien. (St Ignace de Loréal)

Alain Degny
Admin

Messages : 13031
Date d'inscription : 14/06/2012
Age : 70
Localisation : Parisien exilé dans l'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le resistance, 1604 de Phineas Pett

Message par Ric le Dim 5 Avr 2015 - 2:32

Voici le Schéma :


En bleu les canons anglais (2 Falconet et 6 Falcon)
En rouge les canons espagnoles (16 Tercia Culevrina et 20 Falconete Pedredro sur le bordé du pont supérieur et le gaillard de proue)

Ric

Messages : 129
Date d'inscription : 04/01/2015
Age : 43
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le resistance, 1604 de Phineas Pett

Message par Alain Degny le Dim 5 Avr 2015 - 13:56

On peut le vérifier plus tard, mais comme tu connais l'emplacement des mâts, dessine donc les porte-haubans de grand mât et de misaine pour définir avec certitude l'emplacement des falconetes par rapport aux haubans.

_________________
Aimez-moi, honorez-moi, parce que je le vaux bien. (St Ignace de Loréal)

Alain Degny
Admin

Messages : 13031
Date d'inscription : 14/06/2012
Age : 70
Localisation : Parisien exilé dans l'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le resistance, 1604 de Phineas Pett

Message par Ric le Dim 5 Avr 2015 - 22:25

C'est bien vue Alain.  J'ai du enlever quelques Falconete qui étaient en plein dedans. (tout ceux du gaillard de proue et une partie du pont supérieur)
Voici la nouvelle version.  J'y ai rajouté 2 canons à l'arrière de la poupe que j'avais oublié, il y a 2 sabords vers l'arrière.
J'ai rajouté des falconete sur le "balcon" arrière (qui est rajouté en bleu en poupe).  L'accès est aisé directement par la salle où se trouvent les 2 Falconet anglais en poupe.
Au total ça me fait 51 canons : 2 minions, 6 falcons, 2 falconet, 16 Tercia Culevrina et 25 Falconete Pedrero.

Ric

Messages : 129
Date d'inscription : 04/01/2015
Age : 43
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le resistance, 1604 de Phineas Pett

Message par Ric le Dim 12 Avr 2015 - 19:43

bonsoir,
je viens de finir la pose sur plan de toutes les portes, écoutilles, caillebottis, échelles...
Je pourrai enfin découper les baie de porte comme suggéré par alain.
Entre 2 plans et pour m'aérer les neurones, j'ai fabriqué quelques ponts mais sans les coller.  Tout est encore juste présenté:


Ric

Messages : 129
Date d'inscription : 04/01/2015
Age : 43
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le resistance, 1604 de Phineas Pett

Message par Guido54 le Dim 12 Avr 2015 - 19:54

Belle avancée. cheers 

Je suis étonné de la largeur des planches des ponts. Je ne connais pas ce modèle mais es-tu sûr de celle-ci ?


Dernière édition par Guido54 le Dim 12 Avr 2015 - 20:29, édité 1 fois

Guido54

Messages : 2641
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 66
Localisation : Nancy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le resistance, 1604 de Phineas Pett

Message par Ric le Dim 12 Avr 2015 - 20:17

Elle font 4, 5 et 6mm de large ce qui donne en réel 20, 25 et 30 cm de large.  Effectivement ça me parait trop large, à notre époque les planches sont bien moins larges et en-temps bien plus larges (il y avait assez de bois...) mais 30cm ça me semble aussi beaucoup !!
Oups, je vais vérifier çà, quelle largeur pour l'époque début du 17eme.

Merci de me le faire voir Guido.

Ric

Messages : 129
Date d'inscription : 04/01/2015
Age : 43
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le resistance, 1604 de Phineas Pett

Message par Ric le Dim 12 Avr 2015 - 21:12

Je viens de me plonger dans le Susan Constant et Brian Lavery conseil une épaisseur de 2 pouces et une largeur de 12 pouces, soit 30cm environ.  S'il le dit, je le crois.  C'est l source la plus proche de mon modèle, époque et type de navire.  Ca semble énorme mais bon, la source est très fiable.

Ric

Messages : 129
Date d'inscription : 04/01/2015
Age : 43
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le resistance, 1604 de Phineas Pett

Message par Phil le Dim 12 Avr 2015 - 21:40

Ca avance bien.  Wink

Phil

Messages : 1186
Date d'inscription : 27/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le resistance, 1604 de Phineas Pett

Message par dobel alain le Dim 12 Avr 2015 - 22:06

Guido54 a écrit:Belle avancée. cheers 

Je suis étonné de la largeur des planches des ponts. Je ne connais pas ce modèle mais es-tu sûr de celle-ci ?

non Guido dans les chantiers on utilise la plus grande largeur et la plus grande longueur pour ne pas faire de perte et à cet époque le bois ne manque pas encore après oui XVIII et début XIX les arbres mettant plus pressent il a fallut s'adapte avec le stock sur les plans que j'ai vues cela passe du simple au double au XVII le pont était planche au environ de 25 voir 30 cm début XIX le même planchage  de pont descendu  à 10,15 maxi 20 cm plus de bois assez vieux  maintenant pour l'esthétique chacun fait comme il le veut ou comme il le peu ( longueur largeur rabout)mais pour moi un pont irrégulier sera plus prés de la réalité qu'un pont tiré au cordeau 
alain2

dobel alain

Messages : 1249
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 60
Localisation : Amiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le resistance, 1604 de Phineas Pett

Message par Alain Degny le Dim 12 Avr 2015 - 22:40

Je confirme qu'à cette époque les planches de pont sont très larges. Jusqu'à 40 cm.

D'autre part, Alain2 a parfaitement résumé leur évolution dans le temps.

Le modèle de Ric est tout à fait réaliste et de belle facture, ce qui ne gâche rien.

_________________
Aimez-moi, honorez-moi, parce que je le vaux bien. (St Ignace de Loréal)

Alain Degny
Admin

Messages : 13031
Date d'inscription : 14/06/2012
Age : 70
Localisation : Parisien exilé dans l'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le resistance, 1604 de Phineas Pett

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:47


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum