LOUISE

Page 10 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: LOUISE

Message par kangoo91 le Lun 15 Sep 2014 - 11:48

Merci Bruno, 
Je pensais surtout à la finition des barrots et aménagements intérieurs.

Laurent

kangoo91
Modérateur

Messages : 5557
Date d'inscription : 11/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Mich15 le Lun 15 Sep 2014 - 19:40

Et bien merci Bruno.
Je n' ai pas la scie Proxxon. Ça m' a fait penser à en installer une sur mon tour et à tailler avec le charriot. Juste passé une bonne heure à adapter le porte-outil. 
Mais ça reste du bricolage  Wink


J' aussi retrouvé mon plan de sandbagger, inspiré de celui de Douarnenez, justement . Les couples sont hélas en ctp, mais comme ils sont cachés....de beaux bois pour le reste et ça pourra faire un joli modèle.

Bref, on attend la suite de cette magnifique Louise, maintenant.

Mich15

Messages : 944
Date d'inscription : 15/02/2014
Age : 71
Localisation : Haute Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Bruno ORSEL le Sam 27 Sep 2014 - 9:52

Comme je l’avais évoqué dans mon message précédent, la fabrication de l’hiloire renversée et de l’hiloire de cockpit demande un peu d’attention, car ces deux éléments doivent respecter 3 dimensions :
-       La vue en plan de forme ovale ;
-       La vue de profil qui suit la courbe de tonture du bateau ;
-       La vue transversale qui correspond au bouge du pont.
 

 

 
Pour fabriquer ces 2 pièces, je vais confectionner un gabarit dont le contour correspondra à la surface intérieure du cockpit. Les faces sont verticales comme le sont celles du cockpit.
Voir photo ci-dessous :
 

 
Le cockpit est construit dans de l’acajou fortement cintré, de faible épaisseur et sans pièce de jonction apparente. À l’échelle du modèle, cela représente 1 mm.
Pour la fabrication, nous allons reprendre la technique souvent utilisée sur ce modèle : le lamellé-collé en deux épaisseurs de 0,5 mm. (après ponçage).  Les 2 épaisseurs soigneusement encollées, après un bon serrage et un long temps de séchage la pièce respecte parfaitement la forme du gabarit sans la moindre déformation.
 

 




 
Comme on peut le voir sur les photos ci-dessus, la bande d’acajou a une hauteur suffisante pour absorber les ondulations dues aux différentes courbes de l’hiloire pour suivre le bouge et la tonture du pont. Afin d’obtenir le profil parfait de cette courbe, j’ai “déroulé la surface“ de l’hiloire pour en obtenir le profil exact. Collé ensuite sur la surface de l’acajou, je l’ai découpée en suivant le tracé du déroulé de la surface.
Le dessin ci-dessous donne une idée de ce que représente le développé de la surface de l’hiloire.
La ligne horizontale permet de mieux juger de l’ondulation.


 
Je n’ai malheureusement pas pris de photo de cette opération et j’espère qu’avec les 3 clichés ci-après mes explications seront suffisamment claires.
 
L’hiloire découpée suivant le gabarit et parfaitement positionnée dans “ces lignes“.
 

 
L’hiloire de cockpit démoulée. Sur la dernière photo, on se rend compte de la double courbure : bouge et tonture.
 

 

 
Pour la fabrication de l’hiloire renversée, je n’ai là non plus pas de photos à vous montrer. Mais le principe est le même que pour l’hiloire de cockpit. Technique du lamellé-collé en 3 épaisseurs d’ébène. Pour bien positionner ces fines baguettes d’ébène, je prends appui sur les petites cales que l’on voit sur l’une des photos ci-dessus. L’hiloire renversée venant à l’extérieur de l’hiloire de cockpit est fabriquée à l’extérieur de cette dernière de manière à obtenir la forme exacte et bien ajustée.
 
La pose de l’hiloire renversée est assez délicate, car l’opération est très aérienne. Pour sa mise en place, il faut impérativement respecter le bouge et la tonture du pont si l’on ne veut pas rencontrer des déboires lors du futur bordage du pont.
 
L’hiloire (que vous voyez fabriqué sur les photos suivantes) est calée entre les barrots n° 6 et le n°12. Ceci pour le positionnement longitudinal. 4 petites courbes sont placées pour bien bloquer l’ensemble.
Pour respecter le bouge et la tonture, j’ai utilisé 2 barrots qui, prenant appui sur les serres bauquières, permettrons de suivre exactement la courbe de la tonture.  L’hiloire renversée est ensuite placée et plaquée sous ces 2 barrots ce qui permettra de respecter le bon positionnement du  bouge. L’ensemble est ensuite fortement collé.
 






Pour finir le travail je mets en place et colle les demi-barrots, mais toujours avec le contrôle d’un barrot placé au-dessus.
 

 
Voici quelques vues avec le barrotage du pont fini.
 

 




 




 

Bruno ORSEL

Messages : 222
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 69
Localisation : IDF - Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Guido54 le Sam 27 Sep 2014 - 10:15

Je dois avouer que je suis ébahi devant une telle qualité et une telle précision ! Shocked

Bravo maestro ! cheers

Pour mon information personnelle, cette dentelle d'ébène n'est-elle pas très fragile ?


Je retiens également la technique. study


Dernière édition par Guido54 le Sam 27 Sep 2014 - 10:20, édité 1 fois

Guido54

Messages : 2641
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 66
Localisation : Nancy

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Romain P. le Sam 27 Sep 2014 - 10:17

C'est magnifique, le travail est net et précis!

Romain P.

Messages : 34
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Rennes (actuelement USA)

http://modelisme-lesuperbe.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Bruno ORSEL le Sam 27 Sep 2014 - 10:36

Guido54 a écrit:
Pour mon information personnelle, cette dentelle d'ébène n'est-elle pas très fragile ?





Il est certain qu'il ne faut pas taper dessus, mais l'ensemble est parfaitement solide et rigide. La dureté de l'ébène alliée à la technique du lamellé-collé contribue à solidité. Le plus important est la qualité du collage sur les petites surfaces de contact. Après plusieurs essais j'ai opté pour la cyanolit (Loctite 454) car les colles traditionnelles ne pénètrent pas assez dans le bois.

Bruno ORSEL

Messages : 222
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 69
Localisation : IDF - Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par dobel alain le Sam 27 Sep 2014 - 12:00

heureusement qu'il y a les pinces ,brucelles etc sinon on pourrai croire que c'est un modèle virtuel en 3d tellement c'est beau et propre  cheers cheers cheers
alain2

dobel alain

Messages : 1249
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 60
Localisation : Amiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par alain42 le Sam 27 Sep 2014 - 18:15

Construction toujours aussi techniquement intéressante, et d'une qualité énorme.
Moi qui suis un adepte du lamellé collé pour différentes fabrications, je ne peux qu'adhérer!
Vivement la suite!

alain42

Messages : 267
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 57
Localisation : saint etienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par frederic Ravinet le Sam 27 Sep 2014 - 18:35

Un travail absolument sublime. Tu dépasses le cadre du simple montage .....maintenant c'est de l'art !!!

_________________
Au lieu de regarder la baille qu'il y a dans mon oeil, regarde plutôt le boutre qu'il y a dans le tien.

frederic Ravinet
Admin

Messages : 4950
Date d'inscription : 12/06/2012
Age : 61
Localisation : AMBOISE

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par stf67 le Dim 28 Sep 2014 - 7:43

Toujours les mêmes remarques, quelle précision et quel résultat Shocked

Bluffant de réalisme, on se croirait sur un modèle à l'échelle 1...Bravo cheers

_________________
Bien cordialement

Stephan

...........................................................................................................................................................................................

Ce n'est qu'en essayant continuellement, que l'on finit par réussir
Ou, en d'autres termes : plus ça rate, plus on a de chance que ça marche ...

Proverbe SHADOK

stf67
Admin

Messages : 5357
Date d'inscription : 12/06/2012
Age : 41
Localisation : Lesneven

http://modelisme-naval-bois.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par kangoo91 le Dim 28 Sep 2014 - 12:17

Un régal à voir. sunny

Laurent

kangoo91
Modérateur

Messages : 5557
Date d'inscription : 11/06/2013
Age : 49
Localisation : Viry chatillon (91)

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Dartagnan09 le Lun 29 Sep 2014 - 15:06

C'est réellement magnifique...

Merci de passer par la rubrique présentation avant de poster dans le forum.

Laurent

Dartagnan09

Messages : 1
Date d'inscription : 12/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Trefix le Mar 30 Sep 2014 - 10:01

Shocked ' y a des malades !!! Mais qu'est-ce que c'est beau, à tous les stades.

Quant à la recette du chef (donnée quelques pages avant) elle est d'une simplicité désarmante : bouillon de cervelle bien réduit avec un bouquet garni de tours de main et une cuisson menée "à l’œil"...

Merci pour le partage et bonne continuation.

Un nouvel abonné.

Trefix

Messages : 13
Date d'inscription : 26/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Bruno ORSEL le Mer 15 Oct 2014 - 18:51

Avant d’entreprendre le bordage du pont, ce qui mettra un terme à la construction de la coque de ce clipper, il me prend l’envie de varier un peu le sujet en abordant la réalisation du gouvernail et du râtelier de manœuvres.
 
Le gouvernail :
Il se compose du safran, de la mèche, des pentures et de la barre.
-       Le safran est réalisé en acajou en respectant la forme donnée par le plan d’origine.
-       La mèche passe au travers d’une sorte de puits étanche construit en bois sur ce type de bateau que l’on dénomme la “louve“ ;  c’est une sorte de jaumière.
-       Pour les pentures, mèche et barre j’ai utilisé du maillechort. J’ai choisi ce métal pour sortir des conventions généralement utilisées en modélisme, où le réflexe eut été d’utiliser du laiton. Je trouve aussi que le mariage acajou, ébène, et métal blanc est d’un bel effet.
 
La barre, particulièrement délicate à réaliser, a été débitée à la fraise scie dans une plaque de maillechort de 5 mm d’épaisseur. Côté mèche la section est de 4 x 3 mm, puis elle va en diminuant jusqu’à devenir une section carrée de 2 x 2 mm juste avant la partie cylindrique qui elle est réalisée au tour et dans la même pièce. Seule la poignée a été tournée séparément puis rapportée.
 

 
Pour obtenir un beau travail, tout réside dans la précision du réglage des angles de coupe. Le travail se fera entièrement à la scie circulaire.
 
L’objectif dans le présent cas est de couper dans le maillechort une pièce de métal de forme trapézoïdale dont l’un des côtés aura 4 mm de largeur et l’autre 2 mm très précisément. Donc une différence de 2 mm. Calculer l’angle et régler le guide d’onglets pour couper cette pièce est une opération hasardeuse.
 
Voici comment je m’y prends :
Débiter une planchette de bois de forme trapézoïdale de même longueur que la plaque de métal et dont l’un des côtés aura 2 mm de plus que l’autre. Coller à la cyanolite la planchette sur le chant du métal. Puis régler le guide latéral à la bonne largeur et pousser tout droit.
 
Pour le débit de l’épaisseur de la barre, on suit le même principe, mais la différence entre les 2 côtés sera de 1 mm.
Le dessin de principe ci-dessous est plus explicite.
 

 
La finesse du résultat dépendra aussi d’une fraise scie bien affûtée avec addition d’huile de coupe.
 
Le chanfrein que vous voyez sur la barre est réalisé à la fraiseuse.
La clavette pour bloquer la barre sur la mèche n’a pas encore été réalisée.
 

 

 

 

 
La barre est façonnée droite puis mise en forme au moyen d’un gabarit serré dans un étau.
 

 
Râtelier de manœuvres :
Pour concevoir cette installation, j’ai suivi les dispositions visibles sur les modèles d’époque du musée de la marine comme vous pouvez le voir sur les photos ci-dessous.
 
Vous observerez la particularité du passage des manœuvres courantes au travers d’un petit conduit en métal pris dans l’épaisseur de l’hiloire de cockpit afin de diriger directement la manœuvre vers le cabillot qui lui est destiné.
 

 

 
Les cabillots sont tournés dans du maillechort. Leurs dimensions sont : Longueur totale : 17 mm ; diamètre au fort : 1,5 mm ; diamètre au faible : 0,9 mm. Travail réalisé au tour et à la lime.
 
 

 
 
Vue d’ensemble :
 

 

Bruno ORSEL

Messages : 222
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 69
Localisation : IDF - Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par alain42 le Mer 15 Oct 2014 - 19:31

Toujours aussi époustouflant!
les épisodes se suivent, et on ne se lasse pas de la série!

alain42

Messages : 267
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 57
Localisation : saint etienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Albatros le Mer 15 Oct 2014 - 19:36

Bonsoir

J' ai eu le bonheur de voir Louise "en Vrai"  il y a quelques jours.
---------   Ce Clipper est MAGNIFIQUE   --------
Bruno a même eu de la chance que je ne lui chipe pas.

Quant aux différentes méthodes de travail, je n' en parle même pas ;
je me contente humblement d' essayer d' apprendre.

Albatros

Messages : 682
Date d'inscription : 16/06/2012
Localisation : Vendée

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par michael Gloaguen le Mer 15 Oct 2014 - 20:29

c'est tellement ,techniquement, précis que l'on a du mal à distinguer le vrai, d'images de synthése .
Bravo .

_________________
le courage ce n'est pas d'aller en mer.     c'est d'y retourner....


membre de l'AMM


michael Gloaguen
Modérateur

Messages : 4154
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 50
Localisation : Penmarc'h,Pays bigouden

http://ar-laeres.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par kangoo91 le Mer 15 Oct 2014 - 21:18

Je reste sans voix... une technique magnifique.

Quelques questions ou remarques:
- une petite photo de la charnière en bas du safran. Il se démonte comment dans le "vrai"?
- les œilletons de passage des manœuvres, tube de laiton ?
- sur l'autre maquette, le support du râtelier est cloué (ainsi que le puit de dérive), oubli ou autre interprétation (que je préfère)

Vraiment une belle réalisation.

Laurent

kangoo91
Modérateur

Messages : 5557
Date d'inscription : 11/06/2013
Age : 49
Localisation : Viry chatillon (91)

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Michel Saunier le Mer 15 Oct 2014 - 21:36

Comme dit, magnifique, mais la transposition de cette exigence sur un trois ponts exige 3 vies. Voir avec le Barbu.

Michel Saunier

Messages : 2273
Date d'inscription : 20/06/2012
Age : 75
Localisation : Pacy sur Eure

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par cocovert le Mer 15 Oct 2014 - 23:07

Il faut reconnaitre que les photos ne reflètent pas entièrement la réalité.
Louise est une véritable princesse, et nombreux sommes nous à tomber sous son charme lorsque nous avons la chance de l'approcher.

Luc, il est chanceux que tu ne l'ais pas kidnappé j'en connais des prétendants qui t'auraient fait la peau clown

cocovert

Messages : 2663
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 45
Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Bruno ORSEL le Jeu 16 Oct 2014 - 9:01

kangoo91 a écrit:
Quelques questions ou remarques:
- une petite photo de la charnière en bas du safran. Il se démonte comment dans le "vrai"?
- les œilletons de passage des manœuvres, tube de laiton ?
- sur l'autre maquette, le support du râtelier est cloué (ainsi que le puit de dérive), oubli ou autre interprétation (que je préfère)



   
-  Les œilletons pour le passage des manœuvres sont réalisés dans du barrot plein. Au tour je les ai percés puis amené à la bonne cote extérieure. Ils sont en maillechort et non pas en laiton. C'est l'éclairage qui donne cet aspect-là.
 
-  Effectivement sur le modèle du musée, on voit bien que la tablette du râtelier est clouée ce qui sera fait sur mon modèle et d'autant qu'elle subira de la traction. Mais pour le moment elle ne tient qu'avec 2 petits points de colle pour les besoins de la photo. Il en est de même pour la hiloire de cockpit qui est juste posée.
  Pour ce qui est de la présence des clous, c'est un parti pris. J'ai souhaité minimiser    leur apparence. Vraisemblablement, j'en mettrai sur le pont, mais ce sera des tampons de bois et non pas du métal.
 
-  La ferrure en bas du safran est fixée par 2 petites vis à bois. (0,8 x 6 mm).
Comment il se démonte en vrai ?   Pour sortir le safran, il faut le dégager de la hauteur du fémelot de la ferrure, ce qui implique un jeu équivalent entre le haut du safran et la coque. Or sur le plan d'origine, il y a peu de jeu ! (voir photo). De plus la mèche qui traverse la louve, offre elle aussi peu de jeu ? Je me suis posé bien des questions ! Peut-être que l'on déposait tout simplement la ferrure du bas ???








Bruno ORSEL

Messages : 222
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 69
Localisation : IDF - Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par kangoo91 le Jeu 16 Oct 2014 - 9:39

Merci Bruno,

Je préfère aussi l'absence des clous. Quant au safran, il ne devait pas être démonté aussi souvent que sur un dériveur actuel.

Laurent

kangoo91
Modérateur

Messages : 5557
Date d'inscription : 11/06/2013
Age : 49
Localisation : Viry chatillon (91)

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Grégoire le Jeu 4 Déc 2014 - 14:34

Non de dieu c'est juste wahou  cheers bounce bounce cheers

Grégoire

Messages : 149
Date d'inscription : 07/11/2014
Age : 24
Localisation : Yvelines - Finistere

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par H. MALLET le Jeu 4 Déc 2014 - 15:16

MrPibb / Grégoire a écrit:Non de dieu c'est juste wahou  cheers bounce bounce cheers
Grosse erreur ;
Il faut savoir que mon grand ami BRUNO possède un appartement avec une grande terrasse ; il a donc construit son clipper à l'échelle grandeur puis à pris des photos en nous faisant croire qu'il s'agissait d'une maquette !
Ni vu ni connu !
Sinon, je ne vois pas d'autre explication Razz:P:P
Bien cordialement à tous
Hubert

H. MALLET

Messages : 201
Date d'inscription : 19/06/2012
Age : 66
Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par kangoo91 le Jeu 4 Déc 2014 - 15:30

H. MALLET a écrit:.....
 il a donc construit son clipper à l'échelle grandeur puis à pris des photos en nous faisant croire qu'il s'agissait d'une maquette !
....

Avec seulement un coté de bordé, ça va pas bien flotter!!!

Laurent

kangoo91
Modérateur

Messages : 5557
Date d'inscription : 11/06/2013
Age : 49
Localisation : Viry chatillon (91)

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Bruno ORSEL le Jeu 4 Déc 2014 - 18:47

Je reconnais bien là l'esprit taquin de notre ami Hubert. 

Mais cela dit cela aurait été un beau rêve de construire un vrai clipper car en plus de ma terrasse, j'ai le grand bonheur d'habite sur les bords de l'Oise.

Bruno ORSEL

Messages : 222
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 69
Localisation : IDF - Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:16


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum