LOUISE

Page 2 sur 13 Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Bruno ORSEL le Ven 30 Nov 2012 - 23:14


Merci Luc de me poser cette question.

Lison, Margot, Cul blanc, Condor, quelques noms de ces fameux clippers d'Argenteuil sont parvenus jusqu'à nous.
Mais relayé par de nombreux articles donnant des informations techniques dans la revue Le Yacht et d'autres ouvrages traitant du sujet, Lison est le nom qui revient le plus souvent à l'esprit.

Dès l'origine de ce projet j'avais décidé d'attribuer le nom de Lison à ce modèle.
Mais lors de mes nombreux échanges par mails avec nom ami Tola (membre de ce forum), ce dernier évoquant mon projet, me parlait toujours de Louise et non pas Lison.

Alors au nom de la longue et grande amitié que j'ai pour cet homme, remarquable modéliste, que la maladie injustement lui empêche à jamais de pratiquer sa passion, j'ai décidé de nommer ce clipper d'Argenteuil LOUISE en témoignage de mon amitié pour lui.

Bruno

Bruno ORSEL

Messages : 222
Date d'inscription : 16/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Bruno ORSEL le Ven 30 Nov 2012 - 23:25

Chris.80 a écrit:Ayant acheter " le mystère Caillebotte"il y a peu, je vais suivre avec une grande attention cette réalisation..
Bruno est comme Caillebotte ,fascinent....

Vous avez raison. Avec ce livre, vous allez découvrir un homme de grand talent et passionnant.
Grand peintre faisant partie de la grande famille des impressionniste, collectionneur, régatier, architecte naval, grand philatéliste et botaniste.

Bruno

Bruno ORSEL

Messages : 222
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 69
Localisation : IDF - Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

re: louise

Message par alain42 le Dim 2 Déc 2012 - 20:03

Bonjour,
je suis très intéressé par le projet Louise, pour 2 raisons:
La première, comme diraient les d'jeuns, c'est que je kiffe grave le Gustave ( j'ai mis dans mon bureau une reproduction des raboteurs de parquet, histoire de me rappeler pourquoi je suis là 5 jours sur 7);
La deuxième, c'est que j'ai réalisé il y a quelques années un clipper d'argenteuil. Certes, ce n'est pas un modèle d'arsenal ( je n'en ai pas la prétention, ni le niveau...), mais je n'en suis pas mécontent....il est au 40ème ( j'appelle ça l'échelle auvergnate, parce que, vu la taille, ça coûte pas cher en matières premières). la coque fait à peine 15 cm, avec deux bémols: je l'avoue, les caps de mouton sont du commerce, et j'ai raté les coutures des voiles (technique du fil tiré): elles sont trop teintées ( on dirait un pyjama).
Pour le réaliser, j'avais peu de documentation: un article du Chasse Marée ( quelle belle publication!), et les plans achetés aux ateliers de l'enfer ( très bien d'ailleurs).
J'essaie de mettre 2 photos ci dessous, mais je ne suis pas sur que ça marche ( pas doué avec servimg...):

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Une petite question à propos de la photo qui montre un chantier quille en l'air: les couples, ça sent la commande numérique?

Bon courage pour la suite du projet, et vivement la suite!

alain42

Messages : 267
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 57
Localisation : saint etienne

Revenir en haut Aller en bas

réponse suite

Message par alain42 le Dim 2 Déc 2012 - 20:08

Bon, ben.....
apparemment, ya une photo qu'elle vient pas....dans mon message précédent.
Quelqu'un peut m'aider à plus m....der?

alain42

Messages : 267
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 57
Localisation : saint etienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Bruno ORSEL le Mar 4 Déc 2012 - 18:38

alain42 a écrit:Bonjour,
Une petite question à propos de la photo qui montre un chantier quille en l'air: les couples, ça sent la commande numérique?

Effectivement c'est un travail de découpe en commande numérique et ce que vous voyez est la forme du chantier.

Encore un peu de patience et je vous parlerai de tout cela dans quelques jours car pour le moment j'avance sur la construction des couples ployés.

Bruno


Bruno ORSEL

Messages : 222
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 69
Localisation : IDF - Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

louise suite

Message par alain42 le Mar 4 Déc 2012 - 19:33

heureux les hommes qui possèdent des machines qui font du super boulot! et surtout qui savent s'en servir!

Je fais des suppositions: les membrures ployées vont être positionnées sur les couples ( c'est de l'alu?)?

Miam miam, j'ai hâte de voir la suite......

alain42

Messages : 267
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 57
Localisation : saint etienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Bruno ORSEL le Sam 8 Déc 2012 - 22:04

Et si nous parlions maintenant de chantier de construction ?

C'est la première pierre du projet et son rôle est important. De la précision de sa construction découlera une grande partie de la qualité du futur modèle. Mal construit, il pourrait en découler un cintrage de la quille, un défaut dans la symétrie des formes dû à un mauvais perpignage ou balancement de couples.

Le chantier de ce clipper est un peu différent des chantiers usuels dans le sens où sa forme correspondra au volume de la coque diminué de l'épaisseur du bordé et des couples. Soit le volume intérieur couples.
De plus, comme nous avons affaire à une construction par membrures ployées, chacun des couples servira de gabarit pour le formage des couples.

Voici donc le cahier des charges que je me suis donné pour ce chantier :

- Autant de couples/chantier que de couples/bateau
- Les couples du chantier devront avoir la même largeur que les couples du bateau : soit 2 mm à l'échelle du 15e. Ils devront donc être rigides.
- Les couples chantiers devant servir de gabarit pour le formage des couples ployés (en ébène), trouver la bonne technique pour ployer l'ébène et surtout que ce bois garde sa forme après façonnage.
- Sur toute la partie centrale du navire, la forme des couples est rentrante, ce qui posera un problème au démoulage.
- Les couples avant sont dévoyés.
- Sur ces petits navires, il n'y a pas de vaigrage. L'intérieur sera visible et devra donc être traité avec autant de soins que l'extérieur. Voir s'il y a un moyen de gérer au fur et à mesure de l'avancement, les bavures de colle inhérentes à la pose du bordage.
- Mon projet est de présenter ce modèle en charpente apparente sur un côté et entièrement bordé sur l'autre.

Voilà beaucoup de points à gérer par la réflexion avant de se lancer dans l'action.

Mais avant de regarder et d'analyser ce chantier par l'image, je voudrais dire qu'il est le résultat d'une collaboration étroite entre Luc Moinet (Albatros sur ce forum) et moi-même. Luc par son ingéniosité, son esprit inventif, ses équipements, mais surtout sa grande expérience dans la maîtrise de la découpe numérique a énormément contribué à ce que nous allons étudier en détail. Je lui adresse ici mes remerciements et d'autant qu'il a réalisé ce travail à titre tout à fait amical et totalement désintéressé.


Vue globale du chantier :



Nous voyons ici que les couples/gabarit sont en aluminium.
Épaisseur 2 mm, ce qui correspond à la largeur des couples ployés à l'échelle du 1/15e.
L'aluminium offre, à épaisseur égale beaucoup plus de rigidité que le bois. Mais aussi et nous le verrons plus tard, pas de prise à la colle. Il se travaille aussi très bien avec un outillage courant.


Toutes machines à commandes numériques fonctionnent avec des données informatiques ayant pour origine le dessin. Ici en l'occurrence le tracé des couples.

J'ai transmis à Luc les fichiers numériques de mes dessins du tracé de la coque. Ce dessin a pour origine, une modélisation extrapolée à partir du plan original recueilli dans la revue Le Yacht de 1878.
En quelques images voici le processus :

Modélisation de la coque extérieur bordé.





"Tranchage" de la coque pour définir le contour des couples face AV et face AR.



L'ensemble des couples



Les couples / gabarit du chantier correspondent à la face intérieure des couples. Le dessin 3D permet par un décalage de surfaces de définir le contour intérieur de ces couples/gabarit.



- En 1 : la surface extérieure du bordé.
- En 2 : la surface intérieure du bordé
- En 3 : le couple avec sa face avant et arrière.
- En 4 : la surface intérieure couple. Pour la partie AV du navire, les couples/gabarit seront découpés en suivant la ligne AR du tracé du couple. Pour la partie AR du navire, ce sera le contraire.


Après avoir transmis à Luc l'ensemble de mes fichiers informatiques nécessaire pour la réalisation du chantier de construction, Luc les a exploités pour concevoir, en respectant au plus près les données du cahier des charges, un ensemble ingénieux, que je vous présente ici et que vous comprendrez mieux par l'image. Il est évident aussi que l'apport de mes données doit être transposé à la machine. Mais là je suis incapable de vous donner des explications. Je laisse la main à Luc sur ce point.

La photo ci-dessous représente le principe de la construction des couples que je vous commente :



- En 1 : Couple démontable, car les bords sont rentrants, ce qui empêcherait le démoulage. Soit les couples de 12 à 24.
- En 2 : Couple normal.
- En 3 : Ailes du couple démontable.
- En 4 : Cales de montage des couples démontables.
- En 5 : Série de trous pour les ligatures des couples ployés.
- En 6 : Encoche pour la mise en place de butées pour le positionnement de la virure de préceinte.
- En 7 : Encoche pour le positionnement de la quille.




Comme je vous l'ai dit, la finition de l'intérieure de la coque en ébène doit être aussi parfait que l'extérieur. Polir l'ébène entre les membrures est une opération délicate.
Donc l'un des critères, que je considère important est de pouvoir gérer au fur et à mesure de l'avancement de la pose du bordage, le nettoyage des bavures de colles coté intérieur.
Pour cela, le chantier peut se désolidariser de sa base pour cette opération.









Je vous montre ici d'autres photos pour illustrer la conception du chantier que nous devons en grande partie à Luc Moinet.





Détail de l'avant avec support des couples dévoyés


Détail de l'arrière, support du tableau arrière



Dans le message suivant, je vous parlerai du montage et de l'équerrage des couples.







Bruno ORSEL

Messages : 222
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 69
Localisation : IDF - Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par stf67 le Dim 9 Déc 2012 - 6:15

Quand on voit toute la réflexion autour de ce projet et surtout la manière dont les choses démarrent, on ne peut s'attendre qu'à du beau, du précis, du grand art en fait cheers

J'ai hâte de voir la suite Very Happy

_________________
Bien cordialement

Stephan

...........................................................................................................................................................................................

Ce n'est qu'en essayant continuellement, que l'on finit par réussir
Ou, en d'autres termes : plus ça rate, plus on a de chance que ça marche ...

Proverbe SHADOK

stf67
Admin

Messages : 5357
Date d'inscription : 12/06/2012
Age : 41
Localisation : Lesneven

http://modelisme-naval-bois.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par coeurdemiel le Dim 9 Déc 2012 - 6:17

re

c'est vraiment bo ...

et complètement inconnu comme System de chantier study

bravo a vous 2 bounce

tres amicalement herve pirat

coeurdemiel

Messages : 1339
Date d'inscription : 17/06/2012
Age : 55
Localisation : 71450 Blanzy Saone/loire

http://guillemaut-coeurdemiel.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Jean-Marc 83 le Dim 9 Déc 2012 - 9:19

Bonjour

Ca fait bizarre ce mélange bois alu affraid mais c'est un superbe projet que je vais suivre car cela sort de l'ordinaire Suspect.

Bonne continuation

@ pluche pirat

Jean-Marc 83

Messages : 2826
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 51
Localisation : Var 83

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par frederic Ravinet le Dim 9 Déc 2012 - 9:41

Alors là pour sortir de l'ordinaire ........
Comme beaucoup je vais suivre avec un intérêt grandissant l'avancement de ce projet !!!

_________________
Au lieu de regarder la baille qu'il y a dans mon oeil, regarde plutôt le boutre qu'il y a dans le tien.

frederic Ravinet
Admin

Messages : 4950
Date d'inscription : 12/06/2012
Age : 61
Localisation : AMBOISE

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par pito44 le Dim 9 Déc 2012 - 9:56

Hou la la!!J'ai l'impression d'être sur la planéte MARS avec mes petits cutters mes limes et mon papier de verre je me croirais retombè en enfance affraid Mais je dois reconnaître que je suis admiratif chapeau bas les amis cheers cheers

Amicalement pito


pito44

Messages : 135
Date d'inscription : 13/09/2012
Age : 67
Localisation : saint brevin l'ocean 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Alain Degny le Dim 9 Déc 2012 - 23:37

Ce n'est pa parce que je n'interviens pas, que je ne suis pas. C'est au contraire passionnant.

_________________
Aimez-moi, honorez-moi, parce que je le vaux bien. (St Ignace de Loréal)

Alain Degny
Admin

Messages : 13031
Date d'inscription : 14/06/2012
Age : 70
Localisation : Parisien exilé dans l'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Guillaume JARDIN le Lun 10 Déc 2012 - 7:54

waouw...

j'en suis sur le c** ...

Mais avec un tel chantier, tu compte les monter en série?

En tout cas, rien que le chantier aurai sa place sous vitrine !!

Guillaume JARDIN

Messages : 756
Date d'inscription : 17/06/2012
Age : 33
Localisation : 13140

http://74gunship.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par marcel47 le Lun 10 Déc 2012 - 7:59

bonjour
superbe ouvrage , jais déjà du mal avec le bois , alors du métal chapeau bas
vivement la suite

marcel47

Messages : 507
Date d'inscription : 17/06/2012
Age : 60
Localisation : villeneuve sur lot

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Michel Saunier le Lun 10 Déc 2012 - 11:00

Remarquable

Michel Saunier

Messages : 2268
Date d'inscription : 20/06/2012
Age : 75
Localisation : Pacy sur Eure

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Jérôme L.Olivier le Lun 10 Déc 2012 - 15:31

C'est magnifique ! Je ne sais quoi dire de plus sur ce projet, mis a part resté les yeux rivés sur l’écran ! Very Happy

Jérôme L.Olivier

Messages : 2953
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 33
Localisation : Haute Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Albatros le Lun 10 Déc 2012 - 19:19

Bonjour à tous

Merci à tous de vos appréciations et compliments. En complément à ce qu' a écrit Bruno sur ce chantier, je vais me permettre d' ajouter quelques petites précisions :
Comme vous avez pu le lire, le cahier des charges à respecter pour ce chantier a été pour le moins sévère. Deux critères impératifs devaient être respectés : un la possibilité de pouvoir passer les doigts "à travers" le plus longtemps possible et dessous le bateau pour "rentrer" à l' intérieur ; deux de pouvoir -comme l' a dit Bruno- de retourner le bateau même lorsque celui-ci est toujours sur chantier pour essuyer les bavures de colle et également travailler dans cet intérieur.

C' est ce qui a motivé ce montage "d' arête centrale" qui se met et s' enlève à la demande sur son support vertical qui lui est fixé solidement à 90° de sa table horizontale.
Pour info, la table (qui a été revissée sur plaque de MDF), le support vertical et cette "arête centrale" ont été réalisés dans du Contreplaqué de Moabi, bois extrèmement dur et lourd.
Il n' y avait plus ensuite qu' à encliqueter par le dessus et par le côté les couples en aluminium.
Le centrage de l' arête centrale sur son support est réalisé par des chevilles et le serrage par des boulons et écrous.

Le système de montage est similaire pour les couples en trois parties : deux chevilles en bois et deux écrous par côté.

Le couple/chantier n° 30 est particulier puisque contrairement aux autres il ne supporte pas de couple ployé (ce couple se positionne à la jonction du bordage et du tableau arrière qui est incliné). Ce couple/chantier est donc "virtuel" et sa fonction est de servir d'appui aux virures lors du collage de celles-ci. Il est donc "élargi" de l' épaisseur des allonges (+ 1,8 mm avec un peu de gras).
Ce couple sert aussi comme ancrage des butées de positionnement au bon angle du tableau arrière. Chacune de ces butées est également enfichée dans ce couple 30 et chevillée à l' avant du couple.

Pour leur part, les quatre couples dévoyés de l' avant et le couple n° 5 sont fixés sur deux tables horizontales en alu elles-mêmes enfichées de part et d' autre de l' arête centrale et maintenues à l' horizontale par une petite équerre à l' arrière de la table. Cinq lumières ont été fraisées dans chacune des tables pour permettre le positionnement au bon angle de chacun de ces quatres couples dévoyés (le 5ème est à 90°).

Bien entendu, si vous souhaitez d' autres précisions sur des points particuliers de ce chantier qui n'auraient pas été abordés par Bruno ou moi-même, n' hésitez pas ; l' un ou l' autre de nous deux se fera un plaisir d' y répondre.


Albatros

Messages : 682
Date d'inscription : 16/06/2012
Localisation : Vendée

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Bruno49 le Ven 28 Déc 2012 - 16:20

Un grand bravo pour ce superbe travail de précision et surtout la méthode, du jamais vu je pense. Je suivrai avec un grand plaisir cette réalisation.
Amicalement
Bruno

Bruno49

Messages : 50
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 64
Localisation : Landemont Maine et Loire - France

http://marinelandemontaise.eklablog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Ptiviking le Ven 28 Déc 2012 - 17:09

Salut,
Je rêve...
Heu!, je vais aller faire un tour dehors à -10 celcius
jouer dans la neige...ça va peut être me réveiller!
Du grand ART!!!
Chapeau!!! Shocked Shocked Shocked
Claude.

Ptiviking

Messages : 143
Date d'inscription : 29/06/2012
Age : 51
Localisation : Canada, Québec, Saint-Lazare

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Bruno ORSEL le Sam 5 Jan 2013 - 18:04

Pose des couples :

Comme nous l’avons vu dans les messages précédents les couples en aluminium ont été usinés par découpe numérique et toutes les diverses encoches nécessaires à leur installation sur le chantier ont été prévues dès l’origine. Il en est de même pour l’arête centrale du chantier en bois.

L’un des paramètres du cahier des charges pour la conception du chantier était d'avoir un accès libre à l’intérieur de la coque lors de la pose des virures afin de pouvoir envelever les bavures de colle au fur et à mesure de la pose du bordage. En effet, je rappelle que ces petits bateaux n'ont pas de vaigrage et la qualité de la finition de l'intérieur de la coque doit être aussi parfaite que l'extérieur. L’accessibilité à l’intérieur de la coque doit donc être préservée. C’est pour cette raison que les couples n’ont pas de "pieds" comme il est d’usage d’en avoir sur ce type de montage, coque renversée, et parfaitement visible sur la photo ci-dessous.



En revanche, pour garantir le parfait balancement des couples par rapport au plan vertical de l’axe central, il faudra prévoir des jambettes provisoires de chaque côté du couple et dont la hauteur sera rigoureusement la même à droite comme à gauche et ce pour tous les couples ou par ensemble de couples. Ces jambettes seront collées sur l’aluminium à la cyanolite et parfaitement bien positionnées en hauteur par rapport à une ligne de référence commune à tous les couples ou ensemble de couples.



Ensuite les couples seront positionnés sur l’arrête centrale du chantier et solidement fixés avec une colle bi-composant.
L’équerre visible sur la photo ci-dessous permet d’assurer, avant séchage de la colle, le bon perpignage des couples.



Comme je l’ai expliqué dans la présentation du projet, mon intention est de réaliser ce modèle en charpente apparente : un côté entièrement bordé et l’autre avec très peu de virures.
Comme on peut l’observer sur la photo ci-dessous, le côté non bordé va recevoir tous les couples gabarits sur lesquels seront façonnés et placés tous les couples ployés. L’autre bord, celui qui sera entièrement bordé, ne recevra qu’un couple gabarit sur deux afin, dans un premier temps, de manière à ne pas “encombrer“ la face intérieure de la coque pour mieux faciliter par la suite les opérations de finition. (Je rappelle que la maille n'est que de 25 mm). Les couples intermédiaires seront mis en place par la suite.






Équerrage des couples :

L’opération de l’équerrage ne présente pas de difficulté particulière si ce n’est l’originalité d’un travail à la lime à métaux sur de l’aluminium.
Les couples étant relativement fins, 2mm d’épaisseur, il est nécessaire de les bloquer les uns par rapport aux autres en plaçant entre chacun d’eux une cale en bois. Ainsi fait, l’ensemble devient compact et facile à travailler.
Quelques explications en images :





Afin de bien maîtriser la progression du travail de l’équerrage sur des couples de faible épaisseur, une astuce consiste à passer du feutre rouge sur le chant des couples. (sur du bois on préférera du crayon gras de couleur). Cette façon de faire permet de visualiser facilement l’avancement de l’opération et de s’arrêter juste au moment où le rouge disparaît ; indication que l’équerrage est bon.







Coté bordage complet, je disais que je n’installais qu’un couple sur deux, alors que sur les photos on constate qu’ils sont tous mis en place.
Explication : à ce stade de la construction, ces couples-gabarits intermédiaires sont installés provisoirement et ont leur importance car ils doivent servir de gabarit pour le façonnage des couples ployés, et pour se faire l'équerrage de ces couples doit être traité en même temps que l'ensemble des autres. Ils seront démontés avant la pose du bordage pour les raisons que j'ai développées plus haut. Je traiterai dans un autre message le façonnage des couples ployés.







Dernière édition par Bruno ORSEL le Dim 6 Jan 2013 - 12:24, édité 1 fois

Bruno ORSEL

Messages : 222
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 69
Localisation : IDF - Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Bruno49 le Sam 5 Jan 2013 - 18:11

Merci pour toutes ces explications forts intéressantes, un travail admirable.

Bruno49

Messages : 50
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 64
Localisation : Landemont Maine et Loire - France

http://marinelandemontaise.eklablog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par michael Gloaguen le Sam 5 Jan 2013 - 18:23

Bonjour a tous,
Sur la photo 6 ,on peut admirer les lignes de la"Louise".Superbe.
Une petite question.Les couples en aluminium ont des trous .
Est-ce pour une utilité future ou bien est-ce du à leurs usinage?
michael

_________________
le courage ce n'est pas d'aller en mer.     c'est d'y retourner....


membre de l'AMM


michael Gloaguen
Modérateur

Messages : 4154
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 50
Localisation : Penmarc'h,Pays bigouden

http://ar-laeres.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Invité le Sam 5 Jan 2013 - 18:26

Très belle présentation de l'avancement de ce projet.
On comprend mieux le principe au fur et à mesure ..

Il n'a pas été possible dans les programmes d'usinage de réaliser les équerrages ou du moins faire une ébauche ? ( formes trop évolutives sans doute ? )

Bravo Bruno et Luc !

Wilfrid Cool

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Bruno ORSEL le Sam 5 Jan 2013 - 18:58

michael Gloaguen a écrit:
Une petite question.Les couples en aluminium ont des trous .
Est-ce pour une utilité future ou bien est-ce du à leurs usinage?
michael

Les petits trous que l'on voit sur le pourtour des couples serviront pour la fabrication des couples ployés. Mais je reviendrai sur le sujet un peu plus tard lorsque j'aborderai ce sujet.

Bruno

Bruno ORSEL

Messages : 222
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 69
Localisation : IDF - Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Bruno ORSEL le Sam 5 Jan 2013 - 19:10

WDocquois a écrit:
Il n'a pas été possible dans les programmes d'usinage de réaliser les équerrages ou du moins faire une ébauche ? ( formes trop évolutives sans doute ? )
Wilfrid Cool

Je pense que techniquement cette opération est possible car le fichier informatique de base possède toutes les données de l'équerrage du couple, mais il faudrait pour cela une table de fraisage en 3 dimensions.
Je ne suis pas assez compétent pour répondre à cette question et je laisserai Luc le faire à ma place.

D'un autre côté, j'imagine qu'avec l'informatique on peut aller très loin dans l'usinage des pièces, mais là n'est pas mon envie ; j'aime le travail manuel et toute la dextérité nécessaire pour faire un travail de qualité. D'autre part je n'ai pas les équipements adaptés à ces techniques.

Bruno


Bruno ORSEL

Messages : 222
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 69
Localisation : IDF - Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:50


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 13 Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum