LOUISE

Page 11 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Bruno ORSEL le Jeu 4 Déc 2014 - 18:47

Je reconnais bien là l'esprit taquin de notre ami Hubert. 

Mais cela dit cela aurait été un beau rêve de construire un vrai clipper car en plus de ma terrasse, j'ai le grand bonheur d'habite sur les bords de l'Oise.

Bruno ORSEL

Messages : 222
Date d'inscription : 16/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Bruno ORSEL le Mer 4 Mar 2015 - 19:12

Voilà bien longtemps que je n’ai pas posté de message, mais ce n’est pas pourtant que Louise s’est endormie.
 
Ces derniers mois, je me suis employé à corriger quelques détails sur les plans, car la mise en construction du modèle permet de soulever quelques “loups“ ou de voir la nécessité de préciser certains détails de dessin.
 
Du point de vue de la construction, le gros du travail fut le bordage du pont, mais j’ai aussi commencé la réalisation des pièces d’accastillage ;  travail long et minutieux dont la visualisation de la pièce finie n’est souvent pas représentative du temps passé à sa confection.
C’est là aussi une explication de mon silence, car je trouve plus intéressant de présenter des avancées significatives plus tôt qu’une succession de petits détails.
 
Sur les 2 photos ci-dessous, vues sur l’ensemble du travail de ces derniers mois.
 

 

 
La construction du pont :
 
Pas de difficulté particulière si ce n’est de la minutie.
 
D’un point de vue historique, il y avait plusieurs façons de border le pont de ces dériveurs : pour les plus luxueux, en bois noble, mais pour beaucoup d’entre eux le bordage réalisé en pin était recouvert d’une toile peinte, collée à la céruse et clouée.
Pour Louise, comme je l’avais expliqué lors de la présentation de mon projet, mon désir était de faire de ce modèle un “objet d’art“. J’ai donc pris le parti d’utiliser de l’acajou pour le pont avec une finition cirée comme pour la coque.
 
Le calfatage est symbolisé par des petits filets d’ébène débités à la scie circulaire et dont la largeur varie de 0,3 à 0,4 mm.
Le clouage est lui représenté par une série de petits trous de diamètre 0,7 mm et bouchés à la cire dure. Sur le modèle, le rendu de la représentation des clous est beaucoup plus doux que sur la photo ci-dessous ; l’éclairage pour la prise de vue accentuant le contraste.
 
Pour le bordage droit et le filet noir entre la lisse de plat-bord et le bordage de pont, j’ai repris l’idée sur l’un des très beaux modèles du musée.
 

 

 

 

 
L'accastillage :
 
La particularité des clippers de Seine de course est le rapport entre la surface de voilure et la longueur de la coque. Les plus grands d’entre eux : 8,00 m de long au livet de pont, portaient plus de 110 m2 de voilure ; c’est énorme ! Le haut du pic culminait à près de 18 m au-dessus de la flottaison et la distance entre la pointe du bâton de foc et l’extrémité de la bôme était d’autant. Le guidant de la grand-voile mesurait 16,50 m.
Pour porter une telle voilure, le bâton de foc se projetait à 6,00 devant l’étrave (pour une longueur de coque de 8,00 m !). Il est évident que cet espar devait être solidement arrimé.
 

 
Quelques photos de modèles d’époque sont parfaitement explicitent sur ce point et permettent de bien comprendre le système dont je me suis inspiré.
 

 

 
Prenant exemple sur les modèles d’origine, les pièces que je vous montre ci-après ont toutes étaient réalisées dans du maillechort sous forme de barreau ou de plaque d’une épaisseur de 5 mm.
 
Elles ont toutes été façonnées dans la masse. Les débits sont faits à la scie circulaire équipée d’une fraise scie de 1 mm d’épaisseur, avec apport d’huile de coupe. Le façonnage est réalisé à la bocfil et à la lime de différents profils. Pour la finition j’utilise des petits disques abrasifs en silicone de différentes graduations.
 
Le maillechort est un métal qui se travaille merveilleusement bien. Il est plus dur que le laiton, mais bien moins que l’acier. Traité à la tourmaline, il prend des tons de gris allant presque jusqu’au noir. Autre avantage, il ne s’oxyde pas comme le laiton, mais laissé à l’air libre, avec le temps il prend une très légère teinte dorée (présence du laiton dans l’alliage).  Il se brase aussi très bien.
 
J’ai choisi le maillechort pour 2 raisons :
-           -  je trouve que le mariage acajou/maillechort est d’un bel effet ;
-           - pour apporter un peu d’innovation à la présentation de nos modèles.
 
 

 



 

 
Le vit-de-mulet, articulation entre le mât et la bôme, répond au même principe de fabrication tel que décrit ci-dessus.
Là encore, la source documentaire provient des 2 modèles du musée. Vous aurez remarqué la différence entre les 2 types présentés ci-dessous : sur la première photo, la partie fixe du vit-de-mulet est vissée sur l’étambrai du mât, alors que sur la seconde, elle est fixé sur le mât lui-même : la raison est que dans le premier cas, le mât est basculant et pas dans le deuxième.
 
Les cadènes de cap de mouton sont fixées par l’intérieur, usage courant sur les bateaux de plaisance afin de préserver la finesse des lignes extérieures.
 

 

 

 

 

 


La prochaine étape sera  la construction de la mâture, du gréement et de la voilure. Une autre aventure…
 

Bruno ORSEL

Messages : 222
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 69
Localisation : IDF - Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Albatros le Mer 4 Mar 2015 - 19:22

... Comme j' ai eu l' occasion de te le dire maintes et maintes fois depuis ton dernier message : 
C' EST  MAGNIFIQUE .
cheers cheers cheers

Albatros

Messages : 682
Date d'inscription : 16/06/2012
Localisation : Vendée

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par dobel alain le Mer 4 Mar 2015 - 20:02

rien à dire cheers cheers cheers 
alain

dobel alain

Messages : 1249
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 60
Localisation : Amiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par kangoo91 le Mer 4 Mar 2015 - 20:16

Un bon plat doit se faire attendre... Le résultat est au delà de nos espérances cheers cheers cheers 

Laurent

kangoo91
Modérateur

Messages : 5548
Date d'inscription : 11/06/2013
Age : 49
Localisation : Viry chatillon (91)

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Phil le Mer 4 Mar 2015 - 21:05

Félicitation pour la qualité de ce travail remarquable.  cheers cheers

Phil

Messages : 1186
Date d'inscription : 27/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Alain Degny le Mer 4 Mar 2015 - 23:26

Pour vous donner une idée du niveau de précision exceptionnel, sachez qu'il s'agit ici d'une vraie vis et de son écrou.



Micro-visserie en vente sur le site de Scale Hardware, USA.

_________________
Aimez-moi, honorez-moi, parce que je le vaux bien. (St Ignace de Loréal)

Alain Degny
Admin

Messages : 13030
Date d'inscription : 14/06/2012
Age : 70
Localisation : Parisien exilé dans l'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Mich15 le Mer 4 Mar 2015 - 23:56

Tout ceci est du plus haut niveau !!!!!

Heureux de voir que ça avance.

Une bonne idée, le maillechort.

Mich15

Messages : 944
Date d'inscription : 15/02/2014
Age : 71
Localisation : Haute Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par stf67 le Jeu 5 Mar 2015 - 5:50

Impressionnant, BRAVO cheers

_________________
Bien cordialement

Stephan

...........................................................................................................................................................................................

Ce n'est qu'en essayant continuellement, que l'on finit par réussir
Ou, en d'autres termes : plus ça rate, plus on a de chance que ça marche ...

Proverbe SHADOK

stf67
Admin

Messages : 5357
Date d'inscription : 12/06/2012
Age : 41
Localisation : Lesneven

http://modelisme-naval-bois.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par restater le Jeu 5 Mar 2015 - 8:41

Ce n'est plus du modélisme c'est de l'orfèvrerie, du grand art, quand je vois ça j'ai envie de me mettre au légos!!!

restater

Messages : 181
Date d'inscription : 30/01/2015
Age : 73
Localisation : Vannes 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Bruno ORSEL le Jeu 5 Mar 2015 - 9:15

Alain Degny a écrit:Pour vous donner une idée du niveau de précision exceptionnel, sachez qu'il s'agit ici d'une vraie vis et de son écrou.





C'est exact, une vraie vis. 

Mais je dirai que celle-ci est "relativement grosse". Elle mesure : Ø 1,2 mm, long 6 mm.
Chez ce même fournisseur, j'en ai trouvé qui font : Ø 0,5 mm, long 2 mm et avec l'écrou qui l'accompagne. C'est virement micro.

Bruno ORSEL

Messages : 222
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 69
Localisation : IDF - Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Albatros le Jeu 5 Mar 2015 - 11:46

Bonjour
... Et pour continuer sur ce fournisseur : il vend aussi bien sûr les clés qui vont avec les écrous,
ainsi que des tarauds à partir de 0,5 - 0,6 - 0,7 - 0,8 - 1,0 - 1,2mm de diamètre et plus jusqu' à 2 mm
(par contre pas vu de filière).

Pour ceux qui sont intéressés une piqûre de rappel ICI

Bruno : encore une fois (je ne m' en lasse pas) : ... BRAVO

Albatros

Messages : 682
Date d'inscription : 16/06/2012
Localisation : Vendée

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Guido54 le Sam 7 Mar 2015 - 17:03

Merci mais à quel prix ! affraid

Guido54

Messages : 2641
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 66
Localisation : Nancy

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par restater le Sam 7 Mar 2015 - 17:45

C'est comme les montres plus c'est petit plus c'est cher!   Very Happy

restater

Messages : 181
Date d'inscription : 30/01/2015
Age : 73
Localisation : Vannes 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par giampy1965 le Sam 7 Mar 2015 - 19:01

Il me manquait ce spectacle!
Je ne peux pas trouver les mots, tout simplement génial!

giampy1965

Messages : 71
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 51
Localisation : Martina Franca (TA) Italy

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par J-P Ducret le Mer 11 Mar 2015 - 20:50

Bonjour à tous et bonjour à Bruno,
Tu ne nous lasseras jamais de ces incroyables précision et beauté qui sont la caractéristique de ton travail. Chapeau bas.
Je viens d'aller sur le site Scale Hardware et je me rend compte que le prix n'est finalement pas excessif. Quand je pense que j'ai dépensé des fortunes en Suisse pour trouver des tarauds et filières ( 0.5, 0.8 et 1 mm) tant pas à droite qu'à gauche pour faire les ridoirs de mon Pen Duick. J'aurais pu te faire ces boulons et écrous.
A très bientôt.
J-Pascal

J-P Ducret

Messages : 107
Date d'inscription : 27/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Bruno ORSEL le Dim 21 Juin 2015 - 19:50

Nos projets de modélisme n’avancent jamais au train que nous nous étions fixé au départ. Mais l’essentiel n’est-il pas de nous faire plaisir et de terminer son ouvrage ?
 
Lors de mon dernier message, je vous présentais la coque de Louise quasiment finie. Je devais ensuite aborder la mâture et le gréement que je n’avais pas encore dessinés.
 
Je vous présente ici quelques plans en cours qui vont permettre de prendre la mesure de  la véritable physionomie de ces clippers d’Argenteuil, grâce et élégance, de vraie bête de courses pour les plus importants.
 
Un petit rappel des mensurations pour une longueur de coque de 8,00m :
 
-       Hauteur du bas de la dérive à la pointe de pic : 19,00 m (la hauteur d’un immeuble de 6 étages).
-       Longueur totale du bout du bâton de foc à l’extrémité de la bôme : 18,00 m.
-       Au total 112 m2 de toile.




Bruno ORSEL

Messages : 222
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 69
Localisation : IDF - Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par kangoo91 le Dim 21 Juin 2015 - 20:47

Ces plans sont magnifiques et interprétés de mains de maître.

Laurent

kangoo91
Modérateur

Messages : 5548
Date d'inscription : 11/06/2013
Age : 49
Localisation : Viry chatillon (91)

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Phil le Dim 21 Juin 2015 - 20:51

La surface de voilure est impressionnante.

Phil

Messages : 1186
Date d'inscription : 27/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Mich15 le Dim 21 Juin 2015 - 22:02

Houlaaaa !!!!

Quelle élégance  !!!!!!

Attendons la suite de cette "œuvre d' art" avec impatience.

Mich15

Messages : 944
Date d'inscription : 15/02/2014
Age : 71
Localisation : Haute Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par michael Gloaguen le Lun 22 Juin 2015 - 8:32

Quelle était la vitesse maximum du vent pour faire naviguer un tel engin?
J'imagine que l'on ne sort pas avec 35 nds ?

_________________
le courage ce n'est pas d'aller en mer.     c'est d'y retourner....


membre de l'AMM


michael Gloaguen
Modérateur

Messages : 4154
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 50
Localisation : Penmarc'h,Pays bigouden

http://ar-laeres.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Bruno ORSEL le Lun 22 Juin 2015 - 9:18

Je ne sais pas précisément, mais rien à voir avec les conditions de bord de mer. Ceci explique cette proportion démesurée entre carène et voilure.
Lorsqu'on analyse les traités de construction de l'époque, les données indiquées pour l'échantillonnage des pièces sont toujours plus faibles pour les bateaux de rivière que ceux de mer.

Bruno ORSEL

Messages : 222
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 69
Localisation : IDF - Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Albatros le Mar 23 Juin 2015 - 14:13

Bonjour.

Quand on compare la surface de voilure à la coque du clipper... ; même au 1/15ème :
ça va faire un "Beau Morceau". L' appart va être trop petit...
Il n' empêche que les dessin et réalisation à suivre sont toujours aussi soignés.
Super.

Albatros

Messages : 682
Date d'inscription : 16/06/2012
Localisation : Vendée

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Bruno ORSEL le Sam 13 Aoû 2016 - 15:48

Retraité et modéliste, il n'y a pas pire situation à vivre. On se croit intouchable  et maître du temps. On s'imagine pouvoir dompter le dieu Chronos, celui qui segmente le temps. Erreur, le retraité est assailli de toute part par ses passions qui sont souvent multiples, son entourage qui le sollicite au motif qu'il a du temps, par le temps lui-même qu'il imagine sans limites… Les journées passent toujours bien remplies, les semaines, les mois, et on prend conscience que les prévisions que l'on s'était données pour finir un modèle sont dépassées au-delà de tout tout ce que l'on pouvait imaginer… mais l'essentiel n'est-il pas de se faire plaisir et d'oublier le temps !
 
Voilà des lustres que je n'ai pas posté de message, mais ce n'est pas pour autant que j'ai abandonné Louise. Certes je lui ai fait quelques infidélités pour d'autres occupations, d'autres passions, mais en silence le travail avance tout de même.
Aujourd'hui je vois le bout de ce projet qui a pris naissance il y a quelques années et je serai prêt pour vous présenter ce clipper d'Argenteuil pour les prochaines Franciliades.
 
À part quelques petites pièces qui ne restent encore à fabriquer, j'ai la totalité des éléments pour monter mâture et gréement et Louise prendra alors toute sa dimension avec sa voilure démesurée comparée à la longueur de sa coque.
 
Il y a quelques mois j'avais été stoppé dans mon élan alors que je "planchais" sur le dessin de ce projet, mais impatient que j'étais à l'époque, j'ai commencé la construction de la coque sans que mâture et gréement ne fussent pas encore dessinés. Aujourd'hui cette opération est terminée et je vous présente ci-après le dessin d'ensemble de ce clipper d'Argenteuil.
 

 
Ce travail de dessin fini, m'a permis d'avancer dans la fabrication de l'ensemble pièces pour montrer le gréement. Voir par l'image.
 

 

 

 
Le support de nos modèles est un détail délicat qu'il faut soigner. J'ai souhaité pour Louise  une conception très aérienne. L'usage veut que l'on perce la quille pour faire passer une tige filetée ou autre système pour bien tenir l'objet. La grande difficulté avec ce modèle tout en finesse est que l'aileron de la quille mesure 2,7 mm d'épaisseur. Impossible donc de le traverser.
J'ai imaginé un système d'agrafes dont la face vue serait réduite au maximum tandis que l'autre côté offre une bonne surface de contact pour garantir un bon maintien. L'ensemble est vissé sur la coque elle-même. Un support central positionné sur un plan arrière de l'axe et d'un Ø inférieur évite le dévers.
La base est représentée pour le moment par une planche de contre-plaqué. Elle sera remplacée par une dalle en verre dépoli de 15 mm d'épaisseur.
 

 

 

 
Dans mon post suivant, je vous présenterai la mâture
 
   

Bruno ORSEL

Messages : 222
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 69
Localisation : IDF - Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par a.piot le Sam 13 Aoû 2016 - 16:29

Tres beau !!! cheers

a.piot

Messages : 1653
Date d'inscription : 26/08/2012
Age : 71
Localisation : chatillon sur indre /oleron

https://sites.google.com/site/voiliersanciens/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par michel rosensohn le Sam 13 Aoû 2016 - 17:35

Avec ce modèle, le rêve devient réalité.

michel rosensohn

Messages : 2043
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 63
Localisation : Le Mans Sarthe

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:22


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum