LOUISE

Page 3 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Bruno ORSEL le Sam 5 Jan 2013 - 19:10

WDocquois a écrit:
Il n'a pas été possible dans les programmes d'usinage de réaliser les équerrages ou du moins faire une ébauche ? ( formes trop évolutives sans doute ? )
Wilfrid Cool

Je pense que techniquement cette opération est possible car le fichier informatique de base possède toutes les données de l'équerrage du couple, mais il faudrait pour cela une table de fraisage en 3 dimensions.
Je ne suis pas assez compétent pour répondre à cette question et je laisserai Luc le faire à ma place.

D'un autre côté, j'imagine qu'avec l'informatique on peut aller très loin dans l'usinage des pièces, mais là n'est pas mon envie ; j'aime le travail manuel et toute la dextérité nécessaire pour faire un travail de qualité. D'autre part je n'ai pas les équipements adaptés à ces techniques.

Bruno


Bruno ORSEL

Messages : 223
Date d'inscription : 16/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Bruno ORSEL le Sam 5 Jan 2013 - 20:38

Je fais suite à mon message sur la pose des couples. En effet j'ai oublié de vous parler des 2 cas particuliers : les couples dévoyés de l'avant et le montage pour le support du tableau arrière. Conception que nous devons à Luc Moinet.

Les photos ci-après parlent d'elles-mêmes.




Bruno ORSEL

Messages : 223
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 69
Localisation : IDF - Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Alain Degny le Dim 6 Jan 2013 - 0:23

C'est de l'orfèvrerie. J'attends la suite avec beaucoup de curiosité, car c'est vraiment une technique très éloignée du modélisme traditionnel.

_________________
Aimez-moi, honorez-moi, parce que je le vaux bien. (St Ignace de Loréal)

Alain Degny
Admin

Messages : 13048
Date d'inscription : 14/06/2012
Age : 70
Localisation : Parisien exilé dans l'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par coeurdemiel le Dim 6 Jan 2013 - 6:41

re ,

ce genre de chantier n'est vraiment pas commun et ,c'est de la haute technologie

amicalement herve pirat

coeurdemiel

Messages : 1339
Date d'inscription : 17/06/2012
Age : 55
Localisation : 71450 Blanzy Saone/loire

http://guillemaut-coeurdemiel.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par stf67 le Dim 6 Jan 2013 - 9:21

Ça sent la pose des premiers couples Very Happy

Vivement la suite bounce

_________________
Bien cordialement

Stephan

...........................................................................................................................................................................................

Ce n'est qu'en essayant continuellement, que l'on finit par réussir
Ou, en d'autres termes : plus ça rate, plus on a de chance que ça marche ...

Proverbe SHADOK

stf67
Admin

Messages : 5358
Date d'inscription : 12/06/2012
Age : 41
Localisation : Lesneven

http://modelisme-naval-bois.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par frederic Ravinet le Dim 6 Jan 2013 - 12:07

Impressionnant !!! Il n'y a pas ..... On en apprend tous les jours !!!

_________________
Au lieu de regarder la baille qu'il y a dans mon oeil, regarde plutôt le boutre qu'il y a dans le tien.

frederic Ravinet
Admin

Messages : 4951
Date d'inscription : 12/06/2012
Age : 61
Localisation : AMBOISE

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Romain P. le Dim 13 Jan 2013 - 21:40

J'en apprend tout les jours sur ce forum, je ne post pas forcément, mais je lis avidement, c'est une mine de savoir et de truc et astuces. Ce chantier a été très bien étudié c'est un plaisir à lire et à regarder. Je reste impressionnez par la qualité et la précision du projet.

J'ai hâte que vous abordiez la partie concernant la mise en forme et la pose des couples car l'ébène est réputé pour avoir une bonne résistance à la flexion.

Je n'ai pas pu m'empêcher de faire un petit calcul de résistance des matériaux, d'après mes données la contrainte maximale de flexion (s max) de l'ébène est 130 MPa avec un module d'élasticité E=15500 MPa

Pour les matheux ou ceux que cela intéresse voilà le calcul, pour les autres, le résultat est inscrit en gras un peu plus bas Very Happy :

On a s=Mfz*y/Izz
s=sigma(contrainte normal)
Mfz moment fléchissant selon z
Izz, moment quadratique d'inertie selon z
y, distance par rapport à la fibre neutre (ici la fibre médiane)

s max=Mfz*ymax/Izz
Dans notre cas ymax est égale à c/2 (=1mm) distance entre la fibre médiane et la fibre supérieure (fibre la plus sollicitée)

La section de vos couples est carrée, je noterai c (la longueur d'un coté)
Izz=c^4/12 (c =2mm dans ce cas)

D'après l'équation de Bernoulli, Mfz=E*Izz*y''
y" correspond à la courbure de la poutre, je noterai y"max la courbure maximale

D'ici découle l'équation suivante pour trouver la courbure maximale :
y''max=[2*s max]/[c*E]

le rayon de courbure est l'inverse de la courbure,
rc=1/y"=[c*E]/[2*smax]

à une courbure maximale correspond un rayon de courbure minimal (relation inverse)

Je trouve un rayon de courbure minimal de 120 mm.

Mes données sont peut-être éronnée (le module d'élasticité et la contrainte max varie en fonction du taux d'humidité et de la température).

Comment allez-vous vous y prendre pour réaliser vos couples? seront-ils constitué d'un assemblage de plusieurs pièces ou bien d'un seul tenant?


Dernière édition par Romain P. le Dim 13 Jan 2013 - 22:02, édité 1 fois

Romain P.

Messages : 34
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Rennes (actuelement USA)

http://modelisme-lesuperbe.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Guillaume JARDIN le Dim 13 Jan 2013 - 21:51

lol sa pique quand tu parle... mais ca peut être utile.

et ta formule prend en compte les trempages?
Car cela les trempages, une plus grande courbure peu être obtenue.

Guillaume JARDIN

Messages : 756
Date d'inscription : 17/06/2012
Age : 33
Localisation : 13140

http://74gunship.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Romain P. le Dim 13 Jan 2013 - 22:01

Guillaume JARDIN a écrit:

et ta formule prend en compte les trempages?
Car cela les trempages, une plus grande courbure peut être obtenue.

A proprement parlé la formule ne prend pas en compte le pourcentage d'humidité, mais ce que tu dis est tous à fait correct.

Le module d'élasticité diminue lorsque le pourcentage d'humidité augmente (c'est ce qui se passe lors du trempage) ce qui explique la plus grande souplesse du matériaux (on peut obtenir des rayons de courbure plus petit)

analitiquement, rc=[c*E]/[2*smax]
si E diminue, rc diminue

J'espère que je suis compréhensible



Dernière édition par Romain P. le Lun 14 Jan 2013 - 7:13, édité 2 fois

Romain P.

Messages : 34
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Rennes (actuelement USA)

http://modelisme-lesuperbe.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Romain P. le Dim 13 Jan 2013 - 22:46

Ce message peut être supprimé, le problême a été résolu, désolé


Dernière édition par Romain P. le Lun 14 Jan 2013 - 6:40, édité 1 fois

Romain P.

Messages : 34
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Rennes (actuelement USA)

http://modelisme-lesuperbe.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Bruno ORSEL le Dim 13 Jan 2013 - 23:41

Romain P. a écrit:
Je trouve un rayon de courbure minimal de 120 mm.

Mes données sont peut-être éronnée (le module d'élasticité et la contrainte max varie en fonction du taux d'humidité et de la température).

Comment allez-vous vous y prendre pour réaliser vos couples?

Ouah ! c'est impressionnant !

Très honnêtement, je vous avoue que je n'y comprends pas grand chose, mais je vous rejoins sur un point, l'affaire n'est pas évidente. Je n'ai pas vos connaissances en mathématiques, mais l'avantage de la pratique acquise par tâtonnement et l'obstination d'arriver à un résultat satisfaisant.

Vous annoncez selon vos calcules que le rayon de courbure limite est de 120 mm pour une épaisseur 2 mm. Le problème auquel je dois faire face est de trouver la solution pour un rayon de 23,33 mm au maitre couple !
Comme vous l'évoquez plusieurs paramètres entre en ligne de compte : humidité du bois, épaisseur, etc. A cela j'ajouterai aussi sens des fibres si le bois n'a pas été tranché dans le doit fil, et un autre facteur : l'équerrage du couple qui engendre une torsion de la surface et donc un développement de celle-ci qui part en courbe et qui sur une faible largeur, 2 mm, nous fait sortir du droit fil et rend l'objet extrêmement cassant.

L'une des caractéristiques de note passion est de relever en permanence des défis. Nous sommes des amateurs obstinés aux sens noble du termes, notre temps ne compte et notre objectif est d'arriver à la perfection.

Pour le sujet qui nous concerne, je pense être arrivé ce résultat que je développerais dans mon prochain message.
Mais d'ores et déjà je peux vous dire que pour un rayon de 23 mm et une épaisseur de 0,7 mm, ça casse !

Dans tous les cas je vous remercie pour vos explications, car je découvre que sans le savoir je fais des mathématiques !

Bruno ORSEL

Messages : 223
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 69
Localisation : IDF - Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Romain P. le Lun 14 Jan 2013 - 6:53

Je ne doute pas que vous trouverez un moyen d'y arriver vous sembler plein de ressource, et les idées affluent!

J'aime à penser que les maths se cachent derrière tous les phénomènes de la vie quotidienne et encore plus en modélisme! Mais il est vrai que l'expérience tient une grande place dans ce domaine, la théorie n'est parfois pas suffisante il faut l'avouer.

Si mon avis peut compter, je partirai sur des couples en plusieurs pièces : pièces mises en forme dans les zones à de faible courbure et découper des pièces directement de la formes des zones à fortes courbure. Ensuite les assembler sur votre chantier, mais cela engendre de la perte... La zone d'ombre est que je ne sais pas si l'ébène est un bois qui s'usine facilement (je n'ai pas l'habitude de travailler avec du bois noble)

Je pense qu'avec un outillage comme un DREMEL équipé d'une tête de ponçage de petit diamètre peut permettre de réaliser les parties de forte courbure sans trop de mal et avec peu de risque de casse.

Romain P.

Messages : 34
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Rennes (actuelement USA)

http://modelisme-lesuperbe.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par yofloema le Lun 14 Jan 2013 - 18:41

Romain P. a écrit:J'en apprend tout les jours sur ce forum, je ne post pas forcément, mais je lis avidement, c'est une mine de savoir et de truc et astuces. Ce chantier a été très bien étudié c'est un plaisir à lire et à regarder. Je reste impressionnez par la qualité et la précision du projet.

J'ai hâte que vous abordiez la partie concernant la mise en forme et la pose des couples car l'ébène est réputé pour avoir une bonne résistance à la flexion.

Je n'ai pas pu m'empêcher de faire un petit calcul de résistance des matériaux, d'après mes données la contrainte maximale de flexion (s max) de l'ébène est 130 MPa avec un module d'élasticité E=15500 MPa

Pour les matheux ou ceux que cela intéresse voilà le calcul, pour les autres, le résultat est inscrit en gras un peu plus bas Very Happy :

On a s=Mfz*y/Izz
s=sigma(contrainte normal)
Mfz moment fléchissant selon z
Izz, moment quadratique d'inertie selon z
y, distance par rapport à la fibre neutre (ici la fibre médiane)

s max=Mfz*ymax/Izz
Dans notre cas ymax est égale à c/2 (=1mm) distance entre la fibre médiane et la fibre supérieure (fibre la plus sollicitée)

La section de vos couples est carrée, je noterai c (la longueur d'un coté)
Izz=c^4/12 (c =2mm dans ce cas)

D'après l'équation de Bernoulli, Mfz=E*Izz*y''
y" correspond à la courbure de la poutre, je noterai y"max la courbure maximale

D'ici découle l'équation suivante pour trouver la courbure maximale :
y''max=[2*s max]/[c*E]

le rayon de courbure est l'inverse de la courbure,
rc=1/y"=[c*E]/[2*smax]

à une courbure maximale correspond un rayon de courbure minimal (relation inverse)

Je trouve un rayon de courbure minimal de 120 mm.

Mes données sont peut-être éronnée (le module d'élasticité et la contrainte max varie en fonction du taux d'humidité et de la température).

Comment allez-vous vous y prendre pour réaliser vos couples? seront-ils constitué d'un assemblage de plusieurs pièces ou bien d'un seul tenant?


Est ce quelqu'un aurait une aspirine.....ou un cerveau c'est selon study parce que là ben jai rien compris lol!

yofloema

Messages : 477
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 46
Localisation : Arles

http://screenspassion.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Bruno ORSEL le Lun 14 Jan 2013 - 19:15

yofloema a écrit:

Est ce quelqu'un aurait une aspirine.....ou un cerveau c'est selon study parce que là ben jai rien compris lol!

Ne t'inquiète pas, moi aussi je fais partie du club des nuls en math, mais vous aurez des explications vues du coté pratique dans quelques jours. J'avance encore un peu dans la fabrication des couples et je vous explique ma méthode.

Dans tous les cas, bravo à Romain pour sa démonstration vertigineuse. Comme quoi, modélisme ou mathématique, tout est une affaire de passion.

Bruno ORSEL

Messages : 223
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 69
Localisation : IDF - Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Invité le Lun 14 Jan 2013 - 19:20

J'ai fait un peu de RDM qu'on appelait çà dans le passé ( résistance des matériaux ) mais là ... c'est retour vers le futur !! Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par marcel47 le Lun 14 Jan 2013 - 20:07

dur dur il faut avoir fait saint Cyr pour comprendre ça pas fait pour moi rien que de l'avoir lu jais chopée la migraine
bonne nuit

marcel47

Messages : 507
Date d'inscription : 17/06/2012
Age : 60
Localisation : villeneuve sur lot

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Michel Saunier le Lun 14 Jan 2013 - 20:15

Il y a les maths et la physique, c'est bien
Il y a aussi le bon sens et l'intuition,il y à plus simple aussi
La géométrie des morceaux et...
Il y a la main qui fait et...refait
C'est aussi l'experience

Michel Saunier

Messages : 2279
Date d'inscription : 20/06/2012
Age : 75
Localisation : Pacy sur Eure

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Jérôme L.Olivier le Lun 14 Jan 2013 - 22:25

Patron, ce sera un double efferalgan pour moi aussi ! Shocked
Plus clairement dit, je comprends que dalle à tout ce que vous racontez ! Laughing

Je connais que "E=M6" avec Mac Lesggy.

Ok je sors... What a Face

Jérôme L.Olivier

Messages : 2953
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 33
Localisation : Haute Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Alain Degny le Mar 15 Jan 2013 - 0:09

Je préfère l'équation de Saulnier (la géométrie des morceaux) à l'équation de Bernoulli. Very Happy

Ca n'empêche pas qu'il avait une bonne tête.




Sacré Daniel! Very Happy

_________________
Aimez-moi, honorez-moi, parce que je le vaux bien. (St Ignace de Loréal)

Alain Degny
Admin

Messages : 13048
Date d'inscription : 14/06/2012
Age : 70
Localisation : Parisien exilé dans l'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Romain P. le Mar 15 Jan 2013 - 3:04

Je vois que j'ai causé un mal de tête à pas mal de gens, bien que ce n'était pas mon but. ^^

Seul le résultat final est utile dans la pratique, c'est parfois intéressant d'avoir un ordre de grandeur des rayons de courbure que l'on peut atteindre en fonction du bois et de la section des virures que l'on utilise, si cela vous intéresse je peux vous donner une formule pour des sections rectangulaire où circulaire. Là s'arrête mon exposé, je laisse le propriétaire de ce sujet partager son superbe projet !

Romain P.

Messages : 34
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Rennes (actuelement USA)

http://modelisme-lesuperbe.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par marcel47 le Mar 15 Jan 2013 - 7:22

stop enfermée le au plus profond de la cale il va nous rendre chéééévre

marcel47

Messages : 507
Date d'inscription : 17/06/2012
Age : 60
Localisation : villeneuve sur lot

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par stf67 le Mar 15 Jan 2013 - 7:41

lol! lol!

_________________
Bien cordialement

Stephan

...........................................................................................................................................................................................

Ce n'est qu'en essayant continuellement, que l'on finit par réussir
Ou, en d'autres termes : plus ça rate, plus on a de chance que ça marche ...

Proverbe SHADOK

stf67
Admin

Messages : 5358
Date d'inscription : 12/06/2012
Age : 41
Localisation : Lesneven

http://modelisme-naval-bois.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Bruno ORSEL le Mar 15 Jan 2013 - 10:00

Romain P. a écrit: si cela vous intéresse je peux vous donner une formule pour des sections rectangulaire où circulaire.

O.K. pouvez-vous me donner le rayon de courbure théorique pour une pièce de bois en ébène de section :

- épaisseur : 0,65 mm
- largeur : 4,0 mm

Il sera intéressant de faire une comparaison avec la pratique.


Merci


Bruno ORSEL

Messages : 223
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 69
Localisation : IDF - Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Romain P. le Mar 15 Jan 2013 - 14:59

Dans ce cas le rayon de courbure minimal est de 38.75 mm, je me passe de montrer la formule ou je vais me faire des ennemies Very Happy !!

Mais en trempant la baguette il est possible que tu atteigne les 23.3 mm voulu, on a proche d'un rapport 2, mais il faut essayer!

Romain P.

Messages : 34
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 25
Localisation : Rennes (actuelement USA)

http://modelisme-lesuperbe.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Bruno ORSEL le Mar 15 Jan 2013 - 19:31

Merci pour le renseignement.

Bruno ORSEL

Messages : 223
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 69
Localisation : IDF - Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Pierre Rouanne le Mer 16 Jan 2013 - 15:45

L'ébène ne réagit pas comme du poirier ou autre fruitier au fait d'être trempé dans un liquide, il faut souvent tailler dans la masse.
Sans oublier que les poussières d'ébène sont très mauvaises pour la santé.

Pierre Rouanne

Messages : 292
Date d'inscription : 05/07/2012

http://pierre.rouanne.pagesperso-orange.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOUISE

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:26


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum