Le BOUVET cuirassé d'escadre au mouillage, au 1/50°

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le BOUVET cuirassé d'escadre au mouillage, au 1/50°

Message par albertus le Mar 25 Oct 2016 - 10:27

Je cherche comment simuler la fumée à la sortie de la cheminée car la ouate n'est pas réaliste à cette échelle

C'est surtout que la ouate est blanche, et que à part la paille lors de l'élection des papes, la fumée d'un feu n'est pas blanche

La solution, c'est le tampon JEX, très fin, très étiré, puis peint légèrement en noir à l'aérographe


albertus

Messages : 1519
Date d'inscription : 18/06/2012

http://navi.modelisme.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le BOUVET cuirassé d'escadre au mouillage, au 1/50°

Message par Alain Fosse le Mar 25 Oct 2016 - 10:47

Alors là, Jean-Noël, tu fais très fort. Je suis littéralement fousulcuté. Bravo.


Alain Fosse

Messages : 1860
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 20
Localisation : Région parisienne

http://www.alainfosse.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le BOUVET cuirassé d'escadre au mouillage, au 1/50°

Message par daniel54 le Mar 25 Oct 2016 - 11:22

Effectivement c'est bloffant, merci pour l'astuce !

daniel54

Messages : 2052
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 71
Localisation : Vandoeuvre les Nancy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le BOUVET cuirassé d'escadre au mouillage, au 1/50°

Message par Michel Saunier le Mar 25 Oct 2016 - 11:26

Bravo Albert
On peut aussi prendre de la paille de fer ultrafine des Frères Nordin, c'est encore plus fin.

Michel Saunier

Messages : 2263
Date d'inscription : 20/06/2012
Age : 75
Localisation : Pacy sur Eure

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le BOUVET cuirassé d'escadre au mouillage, au 1/50°

Message par albertus le Mar 25 Oct 2016 - 13:08

L'idée de la laine de fer n'est pas de moi, je l'ai découverte au RAMMA en 2013

à 1m de distance, on ne voit pas que c'est du tampon JEX ! bluffant !

Les modélistes "plastique" qui font des dioramas ont plein de trucs à partager, comme la peinture brossée, la laque à cheveux, etc

Avec ces grandes foires du modélisme, on peut (si on est futé) aller pêcher des astuces dans tous les domaines présentés :
Les trains, les dioramas, la peinture de figurine, les maquettes d'avions, les maisons de poupées, 
.... et parfois aussi le modélisme naval, pas assez friand de ces astuces pourtant bluffantes

albertus

Messages : 1519
Date d'inscription : 18/06/2012
Age : 71
Localisation : Soiron - Belgique

http://navi.modelisme.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le BOUVET cuirassé d'escadre au mouillage, au 1/50°

Message par CARAVELLE le Mar 25 Oct 2016 - 13:52

Tu passes à la télé??? lol! ...le Bouvet il est encore plus beau sur le "petit écran"... cheers !

CARAVELLE

Messages : 270
Date d'inscription : 18/08/2015
Age : 61
Localisation : ANZIN (dept 59)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le BOUVET cuirassé d'escadre au mouillage, au 1/50°

Message par Bruno ORSEL le Mar 25 Oct 2016 - 18:30

diorameur a écrit:
Pour rajouter un peu de couleur au diorama je compte sur les pavillons et les flammes et
aussi sur les signaux hissés aux drisses. Si quelques uns d'entre vous à des idées je
suis preneur.
















 
Dans le présent cas, la configuration des pavillons est relativement simple. Considérant le nombre d’embarcations à la mer, le bâtiment est manifestement mouillé sur rade et dans ce cas, il arbore 2 pavillons.
 
-       Le pavillon de nationalité, dénommé aussi enseigne, est hissé sur le mât de pavillon situé à la poupe du navire.  (Si le bâtiment était à la mer, ce pavillon serait à la corne de l’artimon).
-       Le pavillon de beaupré, est lui hissé sur le mât de proue à l’avant du navire. (A la mer, pas de pavillon de beaupré et le mâtereau est abattu sur le pont).

Le pavillon de beaupré est plus petit que le pavillon de nationalité mais de même proportions. Ces 2 pavillons sont tricolores, bleu, blanc et rouge. Mais attention la répartition des couleurs n’est pas 1/3 ; 1/3 ; 1/3 ; mais 0,30 pour le bleu ; 0,33 pour le blanc et 0,37 pour le rouge. Dispositions réglementaires depuis les années +/- 1838 (je n’ai pas la date précise) et toujours en vigueur aujourd’hui mais uniquement pour la marine.

 

 

 
La dimension des pavillons est fonction de la longueur du navire. A cette époque il existe 16 tailles différentes de pavillons allant pour le battant de 13,50 m à 0,75 m. L’attribution des pavillons est régie par les règlements d’armement en fonction du classement du bâtiment à l’index du règlement d’armement. Pour connaître la dimension des pavillons attribués au Bouvet, il faudrait connaître son n° de classement.
Il y avait à bord plusieurs séries de pavillons, grande et petit série. Sur rade on utilisait plus tôt les grandes dimensions.
 

 
Vous pourriez aussi enrichir la pavillonnerie par l’addition d’une marque distinctive qui a pour objectif de renseigner sur le commandement qui se trouve à bord du bâtiment. Voir les planche ci-dessous extraites de l'album des pavillons de 1885.



Je joins aussi un dessin qui montre la manière de gréer un pavillon ou signaux.


 



Je ne suis pas trop partisans des signaux lorsque les bâtiment sont sur rade de plus c'est assez complexe pour être vrai historiquement.

Bruno ORSEL

Messages : 222
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 69
Localisation : IDF - Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le BOUVET cuirassé d'escadre au mouillage, au 1/50°

Message par Alain Fosse le Mer 26 Oct 2016 - 10:00

Bruno ORSEL a écrit: Mais attention la répartition des couleurs n’est pas 1/3 ; 1/3 ; 1/3 ; mais 0,30 pour le bleu ; 0,33 pour le blanc et 0,37 pour le rouge. Dispositions réglementaires depuis les années +/- 1838 (je n’ai pas la date précise) et toujours en vigueur aujourd’hui mais uniquement pour la marine.
Ceci pour une raison purement visuelle. Ces proportions sont ainsi définies pour respecter une égale répartition des couleurs quand le pavillon flotte au vent. En effet, le bleu, attaché à son mâtereau, se voit plus que le rouge.
Very Happy

Alain Fosse

Messages : 1860
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 20
Localisation : Région parisienne

http://www.alainfosse.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le BOUVET cuirassé d'escadre au mouillage, au 1/50°

Message par Alain Degny le Mer 26 Oct 2016 - 10:47

Mind blowing work! Quand on a épuisé son stock d'adjectifs élogieux en français, faut passer à une autre langue pour éviter les répétitions.

_________________
Aimez-moi, honorez-moi, parce que je le vaux bien. (St Ignace de Loréal)

Alain Degny
Admin

Messages : 13025
Date d'inscription : 14/06/2012
Age : 70
Localisation : Parisien exilé dans l'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le BOUVET cuirassé d'escadre au mouillage, au 1/50°

Message par daniel54 le Mer 26 Oct 2016 - 17:00

Merci ALAIN F , on apprend tous les jours avec vous ....

daniel54

Messages : 2052
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 71
Localisation : Vandoeuvre les Nancy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le BOUVET cuirassé d'escadre au mouillage, au 1/50°

Message par kangoo91 le Mer 26 Oct 2016 - 20:13

Bonsoir Diorameur,

Comme mes camarades je suis époustouflé par cette cascade de photo et cet immense travail. Juste bravo  cheers

J'ai des doutes sur certaines scénettes.
Visiblement, le Bouvet s’apprête à appareiller. Un peu en urgence quand on voit les permissionnaires ré-embarquer sur un bras de charge.
Mon idée se confirme avec les marins qui inspectent les canons, ceux qui découvrent une cheminée.

Je ne comprends pas alors les victuailles sur le pont, la cuisine et les VIP (avant dernière série de photos)
Ou alors, un probable dernier banquet avant l'appareillage  scratch

Mais c'est vraiment magnifique!!

Laurent

kangoo91
Modérateur

Messages : 5546
Date d'inscription : 11/06/2013
Age : 49
Localisation : Viry chatillon (91)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le BOUVET cuirassé d'escadre au mouillage, au 1/50°

Message par Alain Degny le Mer 26 Oct 2016 - 21:31

Il ne s'apprête pas à appareiller, mon Lolo. Il est entouré par ses bâtiments de servitude.

_________________
Aimez-moi, honorez-moi, parce que je le vaux bien. (St Ignace de Loréal)

Alain Degny
Admin

Messages : 13025
Date d'inscription : 14/06/2012
Age : 70
Localisation : Parisien exilé dans l'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le BOUVET cuirassé d'escadre au mouillage, au 1/50°

Message par diorameur le Mer 26 Oct 2016 - 22:37

L'idée est de représenter le bouvet dans son neuvage (1898)
il est sur coffre en rade de Lorient (devant Port-Louis)
Ses essais sont prévus à Brest, mais suite aux tensions de Fachoda
(conflit en Afrique avec nos chers amis Anglais) le Bouvet regagne
rapidement la Méditerranée.
Il arrive à Toulon le 20 mars 1898.
Avant le départ la citerne Ondine fait le plein en eau et le remorqueur Larmor
à tracté une barge pour le plein de charbon.
Les permissionnaires et les marins nouvellement affectés regagnent le navire.
Les officiers se regroupent pour une dernière réception avant le départ,
et les commis de corvées embarquent des vivres fraiches.
Les forgerons et les mécaniciens s'affairent aux derniers travaux. 
Les marins qui ne sont pas de service se regroupent sur la plage avant
pour fumer, c'est le seul endroit autorisé pour les marins (un factionnaire
conserve la mèche dans la marmotte)

diorameur

Messages : 59
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 62
Localisation : Bénodet Finistère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le BOUVET cuirassé d'escadre au mouillage, au 1/50°

Message par Michel Saunier le Mer 26 Oct 2016 - 22:39

Bonsoir ami
Il est toujours temps pour amener le Bouvet aux Franciliades
Amitiés
Michel

Michel Saunier

Messages : 2263
Date d'inscription : 20/06/2012
Age : 75
Localisation : Pacy sur Eure

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le BOUVET cuirassé d'escadre au mouillage, au 1/50°

Message par diorameur le Mer 26 Oct 2016 - 22:42

merci pour ton invitation Michel
si c'est fini pourquoi pas

diorameur

Messages : 59
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 62
Localisation : Bénodet Finistère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le BOUVET cuirassé d'escadre au mouillage, au 1/50°

Message par Michel Saunier le Mer 26 Oct 2016 - 23:26

Ok mais dimensions?

Michel Saunier

Messages : 2263
Date d'inscription : 20/06/2012
Age : 75
Localisation : Pacy sur Eure

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le BOUVET cuirassé d'escadre au mouillage, au 1/50°

Message par J-P Ducret le Mer 26 Oct 2016 - 23:38

Bonsoir à tous,
Les infos de Bruno sont toujours aussi précises et précieuses pour éviter les conneries  de détail :Le diable est dans le détail disait  Nietzsche .
Si Bonaparte a « offert» à la Royale son pavillon tricolore il faudra  en effet  attendre  de très chaudes discussions, pendant lesquelles le député  Lamartine  s’ illustrera ,  pour définitivement faire adopter pavillons et drapeaux nationaux. Le texte de l’époque est  assez déroutant : « La recherche du rectangle le plus harmonieux, ni trop carré, ni trop étiré en longueur, a conduit à poser que « le petit côté est au grand ce que le grand est à la somme des deux ». Autrement dit, il faut  appliquer la « divine proportion »  et la « divine proportion » c’est le fameux nombre d’Or :  la longueur du drapeau est égale à 1.618  fois la longueur du guindant.
Par ailleurs  sous le 1er Empire, la longueur du pavillon est égale à la largeur du maître –couple. Encore une fois il faudra attendre pour légiférer sur les dimensions. Aujourd’hui tous les drapeaux sont définis à partir du drapeau étalon  qui est le drapeau qui flotte sous l’Arc de Triomphe  de Paris lors des grandes commémorations.
Donc pour résumer,  - respect des proportions ( dimensions), - respect de  la répartition des couleurs ( 0.3-0.33-0.37) autant dire qu’il est impossible de trouver  dans le commerce  tout ces critères. Alors il faut  les réaliser soi-même.  Et là le conseil de Bruno prend toute sa valeur de sagesse :pas ou très peu de signaux .
L’ensemble est tellement réussi qu’il ne faudrait pas tout « ridiculiser » uniquement pour mettre des signaux et/ou pavillons. Il vous faudra résister.
Bon courage et bravo
J-Pascal

J-P Ducret

Messages : 107
Date d'inscription : 27/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le BOUVET cuirassé d'escadre au mouillage, au 1/50°

Message par Alain Degny le Jeu 27 Oct 2016 - 9:35

Diable (à cause du pentagramme étoilé)! Je savais pour les proportions, mais je n'aurais pas été y chercher l'application du nombre d'Or.

_________________
Aimez-moi, honorez-moi, parce que je le vaux bien. (St Ignace de Loréal)

Alain Degny
Admin

Messages : 13025
Date d'inscription : 14/06/2012
Age : 70
Localisation : Parisien exilé dans l'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le BOUVET cuirassé d'escadre au mouillage, au 1/50°

Message par diorameur le Jeu 27 Oct 2016 - 10:12

Merci pour toutes ces explications
et bien je vais faire sobre
en ce moment je potasse le  "code international de signaux à l'usage des bâtiments de toute nations"
c'est tout simplement inextricable

diorameur

Messages : 59
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 62
Localisation : Bénodet Finistère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le BOUVET cuirassé d'escadre au mouillage, au 1/50°

Message par Alain Fosse le Jeu 27 Oct 2016 - 10:46

Ah ! Ce satané Nombre d'Or ! Que c... faites en son nom (je ne dis pas cela, bien sûr, pour l'explication de Jean-Pascal). Un moment, le diktat de cette Divine Proportion était tel qu'on la mettait à toutes les sauces. Prônant son utilisation, j'avoue y avoir succombé moi aussi, lorsque que je tentais d'inculquer quelques approximatives notions de mise en page aux étudiant de l'école de journalisme. 

Il faut dire qu'à l'époque, toutes les revues s'y soumettaient. C'était une contraignante hérésie. Même les photographes de presse magazine composaient leurs clichés sur ce modèle (Photoshop, n'existait pas encore, la prise de vue ne pouvait guère se trafiquer ni se détourer facilement).

Ci-dessous, une double page de Paris Match, aux environs des années 75. Je me suis amusé à vous retracer la grille de mise en image.



Pardon à Jean-Noël pour cette pollution de son post. Les zélés modos pourront, sans vergogne ni regret, effacer à loisir ce fumeux apparté.

Alain Fosse

Messages : 1860
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 20
Localisation : Région parisienne

http://www.alainfosse.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le BOUVET cuirassé d'escadre au mouillage, au 1/50°

Message par Bruno ORSEL le Jeu 27 Oct 2016 - 11:55

J-P Ducret a écrit:Bonsoir à tous,
Les infos de Bruno sont toujours aussi précises et précieuses pour éviter les conneries  de détail :Le diable est dans le détail disait  Nietzsche .
Si Bonaparte a « offert» à la Royale son pavillon tricolore il faudra  en effet  attendre  de très chaudes discussions, pendant lesquelles le député  Lamartine  s’ illustrera ,  pour définitivement faire adopter pavillons et drapeaux nationaux. Le texte de l’époque est  assez déroutant : « La recherche du rectangle le plus harmonieux, ni trop carré, ni trop étiré en longueur, a conduit à poser que « le petit côté est au grand ce que le grand est à la somme des deux ». Autrement dit, il faut  appliquer la « divine proportion »  et la « divine proportion » c’est le fameux nombre d’Or :  la longueur du drapeau est égale à 1.618  fois la longueur du guindant.
Par ailleurs  sous le 1er Empire, la longueur du pavillon est égale à la largeur du maître –couple. Encore une fois il faudra attendre pour légiférer sur les dimensions. Aujourd’hui tous les drapeaux sont définis à partir du drapeau étalon  qui est le drapeau qui flotte sous l’Arc de Triomphe  de Paris lors des grandes commémorations.
Donc pour résumer,  - respect des proportions ( dimensions), - respect de  la répartition des couleurs ( 0.3-0.33-0.37) autant dire qu’il est impossible de trouver  dans le commerce  tout ces critères. Alors il faut  les réaliser soi-même.  Et là le conseil de Bruno prend toute sa valeur de sagesse :pas ou très peu de signaux .
L’ensemble est tellement réussi qu’il ne faudrait pas tout « ridiculiser » uniquement pour mettre des signaux et/ou pavillons. Il vous faudra résister.
Bon courage et bravo
J-Pascal


 
Merci à Jean Pascal pour ses explications sur les dimensions mais je pense qu’il y a confusion entre Drapeau national et Pavillon national. Nous savons tous ce qu’est un drapeau mais lorsque l’on parle marine on dit un pavillon et la proportion des dimensions entre drapeau et pavillon n’est pas la même, tout au moins à partir d’une certaine époque.
 
Mais revenons un peu en arrière : ce n’est pas Bonaparte qui « nous a offert » notre drapeau/pavillon national tel que nous le connaissons encore aujourd’hui, mais le régime de la Convention National par son décret du 27 pluviôse de l’An II (15/02/1794) qui supprime le pavillon décrété par l’Assemblée Constituante deux ans plus tôt. Mais d’entrons pas là dans l’historique de notre drapeau et pavillon.
Pour les pavillons, les dimensions sont comme le dit Jean-Pascal une référence au maître couple du navire.
 

 
Mais pour revenir à l’époque du Bouvet les dimensions des PAVILLONS ne sont plus celles d’origine et qui datent de la révolution française, mais celles régies par le règlement de 1838 qui redéfinit entre autre la dimension des pavillons de la flotte.
 
La règle est simple, pour les pavillons : la longueur du battant est égale à la longueur du guindant + la moitié. (Voir tableau que j’ai donné dans mon post précédent, extrait de l’album officiel des pavillons de 1886).
 
Je joins l’extrait d’un document de 1853 où l’on retrouve ces informations.


Bruno ORSEL

Messages : 222
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 69
Localisation : IDF - Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le BOUVET cuirassé d'escadre au mouillage, au 1/50°

Message par Alain Degny le Jeu 27 Oct 2016 - 12:13

Merci Bruno.

Je laisse un moment ces très intéressantes informations pour que Jean-Noël s'en inspire. Puis je les transférerai pour compléter l'article que j'ai commencé sur les pavillons français, afin qu'on puisse facilement les retrouver.

_________________
Aimez-moi, honorez-moi, parce que je le vaux bien. (St Ignace de Loréal)

Alain Degny
Admin

Messages : 13025
Date d'inscription : 14/06/2012
Age : 70
Localisation : Parisien exilé dans l'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le BOUVET cuirassé d'escadre au mouillage, au 1/50°

Message par J-P Ducret le Jeu 27 Oct 2016 - 12:25

Bonjour à tous,

En effet Bruno,  c’est d’abord le pavillon de marine tricolore imaginé par le peintre David qui fut établi  en mai 1794 ( prairial an II) puis il sera  installé au palais des Tuileries quand le premier consul Bonaparte y résidera  le 19 février 1800 et sera  finalement  adopté comme drapeau national. .
Pour finir et surtout démythifier tout ce qui est divine proportion, c’est que le tracé est simple   à  réaliser. Tout se fait au compas !
" />

Pour un carré ABCD de côté a, ou valeur du guindant , il suffit  de prendre le milieu M  du coté DC et à partir du point M tracer un cercle de centre M et de rayon MB. Le point E , intersection du cercle et de la droite  de prolongement du coté DC. Ainsi vous obtenez  les dimensions de votre pavillon et/ou drapeau et ce dans les règles de l’art.
Bien à vous tous.
J-Pascal

J-P Ducret

Messages : 107
Date d'inscription : 27/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le BOUVET cuirassé d'escadre au mouillage, au 1/50°

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:39


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum